Un mort à Montpellier, 74 interpellations dans toute la France, 20 policiers blessés en marge des célébrations de la CAN

Des supporters algériens fêtent la qualification de l\'Algérie lors de la Coupe d\'Afrique des nations, à Paris, le 11 juillet 2019.
Des supporters algériens fêtent la qualification de l'Algérie lors de la Coupe d'Afrique des nations, à Paris, le 11 juillet 2019. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Un supporter de l'Algérie qui célébrait la qualification de son équipe en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations a percuté une famille avec sa voiture jeudi soir à Montpellier.

Une personne est morte, jeudi 12 juillet, à Montpellier (Hérault) en marge des célébrations liées aux quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations, a appris franceinfo, vendredi, de source proche du dossier. Un supporter de l'Algérie qui fêtait la qualification de son équipe en demi-finale et roulait à vive allure avec sa voiture dans le quartier de la Mosson a perdu le contrôle de son véhicule. Il est allé percuter une famille qui était sur le trottoir.

La mère, une femme de 42 ans, est morte sur le coup. Son bébé de un an est polytraumatisé et son pronostic vital est engagé. Sa fille de 17 ans souffre de fractures des membres inférieurs. Le conducteur, un homme de 21 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Une enquête est ouverte et confiée au commissariat de police de Montpellier. Il n'était pas alcoolisé au moment des fait, a appris France Bleu Hérault de source proche de l'enquête.

Quatre magasins vandalisés à Paris

En France, 74 personnes ont été interpellées, dont 43 en région parisienne, et 20 policiers ont été légèrement blessés en marge de ces célébrations. Des heurts ont été rapportés dans 23 villes de France, dont six situées en Île-de-France. Il s'agit majoritairement de jets de projectiles sur les forces de l'ordre.

A Paris, quatre magasins ont été dégradés sur l'avenue de la Grande armée peu avant minuit. Les motos Ducati qui avaient été volées jeudi soir ont toutes été retrouvées. Didier Lallement, le préfet de police de Paris, a dénoncé vendredi 12 juillet lors d'un point presse sur les Champs-Elysées, des "comportements irresponsables".  Il appelle à des suites judiciaires "les plus lourdes possibles". 

Débordements violents dans la Loire

A Saint-Etienne (Loire), des violences ont eu lieu dans le quartier Tarentaize-Beaubrun. Deux hommes ont été blessés dans une bagarre. Quarante automobilistes ont été interpellés pour avoir grillé des stops et des feux rouges ou avoir roulé à contresens. Au total, 250 procès verbaux électroniques pour infractions au code de la route ont été dressés. Des jets de projectiles ont eu lieu vers 23h. A Saint-Chamond (Loire), une quarantaine de supporters ont provoqué d'importants embouteillages. Des conteneurs ont été incendiés. Les policiers ont été caillassés à plusieurs reprises

A Marseille, 9 000 personnes étaient rassemblées, notamment sur le Vieux-Port, et 10 policiers ont été blessés. Cependant, les célébrations n'ont donné lieu à aucune interpellation. A Roubaix, 1 000 personnes étaient présentes et 14 ont été interpellées.
Deux personnes ont été interpellées à Vénissieux (Rhône), dans la banlieue de Lyon, alors que 200 personnes étaient rassemblées. A Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, des tirs de mortiers ont été recensés. A Tours, 800 personnes ont célébré les différentes qualifications. D'après France Bleu Touraine, un supporter a été interpellé pour avoir décroché le drapeau français d'un mât municipal afin d'y placer le drapeau algérien. 

Vous êtes à nouveau en ligne