Trois choses à savoir si vous voulez acheter des places pour l'Euro 2016

Des supporters français au stade de France, le 19 novembre 2013, lors du match qualificatif pour la Coupe du monde entre les Bleus et l\'Ukraine.
Des supporters français au stade de France, le 19 novembre 2013, lors du match qualificatif pour la Coupe du monde entre les Bleus et l'Ukraine. (FRANCK FIFE / AFP)

Un million de billets pour la compétition sont mis en vente d'ici le 10 juillet. Mode d'emploi.

La billetterie est ouverte ! Les places pour assister à un match de l'Euro 2016, organisé l'année prochaine en France, sont disponibles à la vente, mercredi 10 juin, et ce jusqu'au 10 juillet, sur le site de l'UEFA. Il s'agit de la première phase de vente, car les supporters devront patienter un mois avant de savoir s'ils pourront voir le match qu'ils souhaitent. Explications.

Ton portefeuille tu sortiras

1,8 million. C'est le nombre de places à destination du grand public qui seront mises en vente. Au total, 2,5 millions de personnes pourront voir un ou plusieurs des 51 matchs de la compétition – un quart des places étant destinées aux sponsors et aux invités.

Pour ce premier championnat d'Europe à 24 équipes (contre 16 auparavant), le prix des places ira de 25 euros jusqu'à 895 euros pour la finale. Pour la première fois, des billets à 25 euros sont disponibles pour 43 des 51 rencontres, c'est-à-dire pour tous les matchs de poules, à l'exception du match d'ouverture, et tous les huitièmes de finale. Au total, environ 250 000 billets, soit 10% du total, seront de catégorie 4, la moins chère.

En catégorie 3, l'échelle des prix va de 55 euros en poules et en huitièmes de finale jusqu'à 295 euros en finale. En catégorie 2, elle va de 105 à 595 euros. Enfin, la catégorie 1, celle des meilleures places, va de 145 à 895 euros pour la finale.

Les doigts tu croiseras

Les acheteurs potentiels peuvent demander jusqu'à 4 places par match de cet Euro. Les organisateurs ont aussi prévu une offre combinée pour deux matchs, à destination notamment des visiteurs étrangers, qui sont plus d'un million à être attendus dans les 10 stades de l'Euro.

L'Etat a également annoncé qu'il allait acquérir 20 000 billets qui seront redistribués à des personnes en difficulté. "L'objectif, a défendu Patrick Kanner, ministre des Sports, est de s'adresser aux publics qui seront les plus éloignés de la fête, de faire de l'Euro un événement populaire", sachant que neuf des dix stades se trouvent à moins de 100 mètres d'un quartier prioritaire.

Pour chaque match où la demande excèdera l'offre, un tirage au sort informatique présidera à l'attribution des places, sans que la date de la demande n'ait la moindre importance. Les supporters sauront en juillet si leurs souhaits ont été exaucés.

Ta chance tu retenteras

Seul un million de billets seront mis en vente dans un premier temps. Une deuxième phase s'ouvrira en décembre avec 800 000 places commercialisées pour les supporters des équipes qualifiées, qui seront connues à l'automne. Elle aura lieu après le tirage au sort des groupes de la phase finale le 12 décembre.

Une plateforme officielle de revente des billets sera ouverte en mars et en avril 2016 pour les supporters déçus : il sera alors possible de revendre ses billets à leur valeur nominale. Pour les Français, pas de souci : l'équipe de France, en tant qu'hôte, est qualifiée d'office.

Vous êtes à nouveau en ligne