Six mois de prison ferme pour des violences en marge de Bastia-OM

(Le match s'était déroulé normalement et les incidents avaient eu lieu après © MAXPPP)

Un sixième supporter a été condamné à six mois de prison ferme, pour avoir jeté une barrière sur des policiers après le match Bastia-OM du 9 août.

Un supporter bastiais interpellé lundi pour avoir participé aux violences survenues après le match Bastia-OM du 9 août a été condamné ce mardi à six mois de prison ferme. Il était jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Bastia. Déjà en sursis pour une autre peine, il était soupçonné d'avoir jeté une barrière sur les forces de l'ordre.

La sixième interpellation, la cinquième condamnation

Il s'agit du cinquième supporter condamné pour les incidents ayant eu lieu le 9 août autour du stade Armand-Cesari : quatre autres avaient déjà été condamnés pour coups et blessures à six à huit mois de prison avec sursis, et interdits de stade pour un an. Un autre homme interpellé avait été relaxé.

Le match de la première journée de Ligue 1 s'était déroulé normalement, mais des incidents s'étaient produits à l'extérieur du stade à la fin de la rencontre. Selon le gouvernement, 44 membres des forces de l'ordre avaient été blessés dans les affrontements mais des sources hospitalières avaient rapporté avoir traité seuls huit d'entre eux, pour des acouphènes provoqués par des explosions de pétards agricoles.

Vous êtes à nouveau en ligne