VIDEO. Valls : plus de manifestation du PSG "à l'extérieur du Parc des Princes"

Le ministre de l'Intérieur a rappelé qu'il y avait déjà eu des émeutes en plein Paris, vendredi sur BFMTV. Et qu'à l'époque, ni le ministre de l'Intérieur, ni les préfets n'avaient démissionné. 

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, ne veut pas "céder à la dictature de l'urgence", a-t-il expliqué sur BFMTV, vendredi 17 mai. Une façon d'évacuer les attaques dont il a fait l'objet de la part de certains élus de l'opposition qui réclament sa démission, après les violences qui ont éclaté en marge de la remise du trophée de champion de Ligue 1 au PSG, lundi. 

"Nous avons déjà eu par le passé (...) des émeutes urbaines en plein Paris, à l'occasion des manifestations du CPE, à l'occasion de la Coupe du monde en 2010, il y a eu, après la défaite de l'Algérie, des échauffourées particulièrement graves, beaucoup plus graves encore que celles que nous avons connues (...). Est-ce qu'un ministre de l'Intérieur a démissionné, est-ce que les préfets ont été amenés à quitter leur poste ? Non."

"Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas tirer les conséquences sur ce qui s'est passé", poursuit Manuel Valls. "La première conséquence, c'est qu'autour du Paris Saint-Germain, on ne peut plus organiser ce type de manifestation à l'extérieur du Parc des Princes."

Vous êtes à nouveau en ligne