Victoire du Bayern Munich en Ligue des champions : "Avec le PSG et l'OL, c'est tout le football français qui est gagnant", relativise Roxana Maracineanu

La ministre des Sports Roxana Maracineanu au palais de l\'Élysée, le 7 juillet 2020.
La ministre des Sports Roxana Maracineanu au palais de l'Élysée, le 7 juillet 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La ministre des Sports reconnait une certaine déception mais elle préfère "retenir du positif" : la première qualification du club parisien en finale de cette compétition européenne.

Après la victoire des Allemands du Bayern de Munich en finale de la Ligue des champions, dimanche 23 août, et la défaite du Paris Saint Germain grâce à un but de l'ancien parisien Kingsley Coman, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a voulu relativiser : "Avec le PSG et l'OL, c'est tout le football français qui est gagnant", a-t-elle défendu sur franceinfo.

On a beaucoup vibré, car il y a eu beaucoup d'occasions pour Paris.Roxana Maracineanuà franceinfo

La ministre ne cache pas "une déception, mais une déception relative à la fin, car il faut retenir du positif pour nos deux équipes françaises, l'OL qui arrive en demi-finale, et le PSG qui fait sa première finale"

"La prochaine fois, ce sera gagnant"

Roxana Maracineanu concède seulement "un manque d'expérience de ce niveau de la compétition" pour le PSG. "On l'a vu au bout du compte. Mais c'est très positif, c'est une marche que le PSG et la France franchissent aujourd'hui, et je suis sûre que la prochaine fois, ce sera gagnant", veut-elle croire.

"Les Parisiens se sont extrêmement bien battus, d'ailleurs à mon avis le Bayern a marqué un peu trop tard, a poursuivi la ministre des Sports. Paris a beaucoup défendu, et lorsque le Bayern a marqué, j'ai l'impression qu'ils se sont lâchés, vraiment, Neymar s'est mis à être créatif et puissant. Il restait malheureusement peu de temps derrière", regrette-t-elle.

"Le PSG et l'OL ne se sont pas seulement battus pour eux, pour leur club, mais aussi pour faire figurer la France de manière plus conséquente à ce niveau européen", se réjouit Roxana Maracineanu. Elle salue "une belle réussite, avec un gros effort de l'UEFA en cette situation sanitaire compliquée".

Vous êtes à nouveau en ligne