Ligue des champions : 10 tweets qui nous ont fait rire (ou pleurer) après la nouvelle remontada subie par le PSG

Marco Verratti et Thiago Silva après la défaite du PSG face à Manchester United, à Paris, le 6 mars 2019.
Marco Verratti et Thiago Silva après la défaite du PSG face à Manchester United, à Paris, le 6 mars 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)

On voyait déjà le PSG en quarts après son succès 2-0 en Angleterre. Mais au match retour, l'équipe parisienne s'est liquéfiée et a concédé une défaite 1-3 qui l'élimine. Deux ans après la fameuse "remontada" du FC Barcelone, ça fait désordre.

Une déferlante. Quand le PSG est (re)devenu la risée du foot européen après son improbable défaite en 8e de finale de la Ligue des champions face à un Manchester United privé d'une bonne moitié d'équipe (2-0, 1-3, le dernier but étant marqué sur un penalty discutable, mercredi 6 mars), les rois de la saillie en 140 caractères ont bondi sur leur smartphone pour partager leurs traits d'esprit avec le monde entier.

Quand le menu du soir, c'est soupe à la grimace

Quand le titre d'un livre est tout sauf prémonitoire

Quand on se dit que c'était l'équipe B de Manchester United. Voire la C.

Le club devait se passer de dix joueurs majeurs, rien que ça, dont Pogba, Matic, Mata ou encore Herrera.

Quand tu es né en région parisienne, mais que tu n'as porté que le maillot de United (comme Paul Pogba et Patrice Evra)

Quand tu comprends que Paul Pogba > Sergio Ramos

Le défenseur du Real Madrid avait reconnu avoir pris délibérément un carton jaune pour purger sa suspension face à l'Ajax, supposé faible. Résultat, son aveu lui a valu une suspension plus longue et son club a coulé face aux fougueux Néerlandais. Paul Pogba, lui, n'a pas fait exprès de prendre un rouge, mais lui verra les quarts.

Quand les supporters parisiens troqueraient bien les 200 millions dépensés pour Neymar contre un sorcier

Quand les supporters lyonnais et bordelais se vengent

... imités par les Marseillais

Quand ça part d'un bon sentiment, mais que le chambrage n'est pas loin

Quand on imagine le sort des joueurs qui ont failli dans ce match crucial, sous les yeux de l'Émir du Qatar

Vous êtes à nouveau en ligne