Le supporter rennais giflé par Neymar porte plainte contre le joueur

L\'attaquant brésilien Neymar du Paris Saint-Germain lors d\'une séance d\'entraînement à Shenzhen le 1er août 2019.
L'attaquant brésilien Neymar du Paris Saint-Germain lors d'une séance d'entraînement à Shenzhen le 1er août 2019. (FRANCK FIFE / AFP)

Frappé au visage en avril dernier lors de la finale de la Coupe de France, le supporter rennais a décidé de porter plainte contre le joueur brésilien du Paris Saint-Germain.

Trois mois et demi après avoir été frappé au visage par Neymar lors de la finale de la Coupe de France, le supporter breton a décidé de porter plainte pour violences. L'avocat du fan rennais a confirmé que son client s'était bien tourné vers la justice. La plainte a été déposée vendredi 9 août pour être transmise au parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis), rapporte France Bleu Paris.

Des tentatives de conciliation infructueuses

Le supporter rennais avait été frappé au visage lors du passage de Neymar dans la tribune présidentielle. Battu aux tirs buts par les footballeurs rennais en Coupe de France, le 27 avril, le joueur parisien montait les marches pour recevoir sa médaille de finaliste quand le fan du club breton l'a pris à parti.

Sur une vidéo postée sur Twitter, on peut voir le supporter de 29 ans lancer à l'attaquant brésilien : "Oh, va apprendre à jouer au foot, toi !" En réponse, Neymar lui avait donné un coup - sans grande force - au visage.

Ce geste d'humeur avait coûté au joueur parisien trois matchs de suspension décidés par la Fédération française de football (FFF), le privant ainsi de la fin de saison avec le PSG et du Trophée des Champions qui s'est déroulé samedi 3 août dernier à Shenzhen (Chine). C'est en tribune que Neymar a assisté cette fois à la victoire du PSG sur Rennes (2-1).

Après des tentatives de conciliation et même de rencontres entre les deux parties, le supporter rennais a donc décidé de porter plainte pour violences contre le joueur du PSG. Cette plainte intervient au moment où celle pour viol contre l'attaquant brésilien a été classée sans suite au Brésil.

Vous êtes à nouveau en ligne