Le PSG soumis à un "examen plus approfondi" de l'UEFA pour s'assurer du respect du fair-play financier

Neymar et Kylian MBappé, le 25 août 2018, à Paris. 
Neymar et Kylian MBappé, le 25 août 2018, à Paris.  (MEHDI TAAMALLAH / AFP)

Depuis les arrivées de Kylian MBappé et Neymar contre 400 millions d'euros, le PSG est dans le viseur de l'UEFA. 

Le PSG n'est pas sorti d'affaire. Sous la surveillance du fair-play financier, le club parisien va subir "un examen plus approfondi" de la part de l'UEFA, a annoncé l'instance européenne, lundi 24 septembre. 

Depuis les arrivées de Kylian MBappé et Neymar contre 400 millions d'euros, le PSG est dans le viseur de l'UEFA. Une enquête a d'abord été ouverte en septembre 2017, mais elle a été close en juin dernier par la commission de contrôle financier des clubs (ICFC). Le dossier a ensuite été réouvert un mois plus tard par l'instance européenne. 

Mis en œuvre à partir de 2011, le fair-play financier interdit aux clubs engagés en compétitions européennes (Ligue des champions, Ligue Europa) de dépenser plus d'argent qu'ils n'en génèrent. En cas de non-respect, l'UEFA peut prendre des sanctions envers un club, allant du simple blâme à l'exclusion des compétitions, en passant par l'interdiction de recruter.

Vous êtes à nouveau en ligne