Ligue 1 : facile vainqueur de Monaco (7-1), le PSG est sacré champion de France pour la cinquième fois en six ans

Les joueurs du PSG fêtent le but de Kylian Mbappé contre Angers, le 14 mars 2018 au Parc des Princes, à Paris.
Les joueurs du PSG fêtent le but de Kylian Mbappé contre Angers, le 14 mars 2018 au Parc des Princes, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

Le club de la capitale décroche le septième titre de son histoire. Et pas le plus difficile, loin s'en faut.

La parenthèse monégasque n'aura duré qu'un an. Dimanche 15 avril, le PSG a repris son bien, le trophée Hexagoal, qui récompense le champion de France de Ligue 1, en battant l'équipe de la Principauté (7-1) au Parc des Princes. Le club de la capitale étoffe son palmarès avec un septième titre de champion, le cinquième en sept ans, c'est-à-dire depuis que les Qataris ont pris le contrôle du club. Le suspense n'aura pas duré très longtemps : à la 27e minute, les Parisiens menaient déjà 4-0. 

La saison du PSG est donc sauvée, avec déjà deux titres nationaux (le PSG a remporté la Coupe de la Ligue début avril, face à Monaco, déjà) en attendant le dénouement de la Coupe de France, où le club parisien fait figure d'immense favori dans le dernier carré. Cela ne suffira probablement pas à sauver l'entraîneur Unai Emery, dont le bail expire à la fin de la saison et dont la prolongation dépendait d'un bon parcours en Coupe d'Europe. Raté, le PSG a été sorti dès les huitièmes de finale par le Real Madrid et, depuis, les rumeurs se succèdent. Aux dernières nouvelles, l'Allemand Thomas Tuchel tient la corde.

Un quasi-sans-faute dans l'Hexagone

Sur le plan national pourtant, le club de la capitale a réalisé un quasi-sans-faute et demeure en course pour battre le record de points obtenus à l'issue d'une saison. Le principal adversaire, l'AS Monaco, avait été dominé avant ce match trois fois en autant de matchs (2-1 lors du Trophée des champions, 2-1 au stade Louis-II et 3-0 en finale de la Coupe de la Ligue) et pointe à plus de 15 points du nouveau champion, sacré à quatre journées de la fin. 

Sur le plan statistique aussi, la domination est impressionnante : Paris est la meilleure attaque, la meilleure défense, la meilleure équipe à l'extérieur et une implacable machine à gagner à domicile (17 victoires en 17 matchs). Plus impressionnant encore, le PSG n'aura laissé échapper que 12 points (3 nuls, 2 défaites) sur les 99 mis en jeu depuis le début de la saison.