Le PSG qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions : "Il ne faut surtout pas s'enflammer", tempère Vincent Guérin

La joie du défenseur brésilien du PSG Marquinhos, initiateur de la remontada le 12 août face à l\'Atalante Bergame en quart de finale de la Ligue des champions à Lisbonne (Portugal).
La joie du défenseur brésilien du PSG Marquinhos, initiateur de la remontada le 12 août face à l'Atalante Bergame en quart de finale de la Ligue des champions à Lisbonne (Portugal). (DAVID RAMOS / POOL)

L'ancien international salue une belle victoire. La dernière fois que le PSG a accédé en demi-finales de la Ligue des champions "c'était il y a 25 ans".

"Dans le sport, il ne faut surtout pas s'enflammer. Il faut faire preuve d'humilité", a estimé sur franceinfo jeudi 13 août Vincent Guérin, ancien footballeur international, au PSG de 1992 à 1998, après la qualification du club parisien pour les demi-finales de la Ligue des champions. "Ça ne doit pas être un aboutissement, c'est certain. Ça doit être encore une étape".

L'ancien international salue une belle victoire "face à une équipe de l'Atalanta qui n'était pas là par hasard".

Je pense que c'est un match qui fait partie de la très grande histoire du Paris Saint-Germain. Vincent Guérin, ancien footballeur international, au PSGà franceinfo

"Il a fallu beaucoup de temps pour arriver à accéder à ce dernier carré, parce que la dernière fois, c'était il y a 25 ans", a-t-il souligné. "Ils ont été jusqu'au bout de ce qu'ils pouvaient donner et ils ont été récompensés."

Remettre les compteurs à zéro

"Je suis passé par là et le sportif de haut niveau, il remet évidemment tout à zéro, ses compteurs à la fois physiques, psychologiques, sur l'échéance qui vient après, parce que souvent, il est attendu d'autant plus. Et le Paris Saint-Germain sera attendu d'autant plus sur cette demi-finale", a-t-il déclaré.

Le PSG devra faire avec la blessure du gardien Keylor Nav, un "joueur qui a un rôle important", a insisté Vincent Guérin. "Il a une expérience du haut niveau par son passage au Real de Madrid. Ça sert énormément, et on voit qu'il a une influence aussi sur le jeu parisien. S'il ne jouait pas, ça serait un moins. Mais bon, je pense qu'il y a Sergio Rico qui peut jouer, qui fera le job de toute manière." L'ex-international estime que "le PSG a des beaux atouts pour pouvoir continuer l'aventure. Et on l'espère évidemment, aller plus loin et aller sur cette finale européenne tant demandée." 

Vous êtes à nouveau en ligne