INFOGRAPHIES. Le PSG était-il vraiment moins fort cette saison ?

Le joueur suédois Zlatan Ibrahimovic durant le match de Ligue 1 entre le PSG et Guingamp, le 8 mai 2015 au Parc des Princes.
Le joueur suédois Zlatan Ibrahimovic durant le match de Ligue 1 entre le PSG et Guingamp, le 8 mai 2015 au Parc des Princes. (FRANCK FIFE / AFP)

Le club de la capitale devrait être sacré champion de la Ligue 1, samedi, après une saison moins éclatante que les deux précédentes. Mais le club était-il vraiment à la peine ? Réponse en images.

Et un de plus ! Le Paris Saint-Germain devrait décrocher un nouveau titre de champion de France – le troisième d'affilée – avec une journée d'avance sur la fin du championnat, samedi 16 mai, s'il parvient à décrocher au moins un nul à Montpellier, ou si Lyon chute face à Bordeaux.

Leader de la Ligue 1 depuis la fin mars seulement, et vainqueur de la Coupe de la Ligue début avril, le club de la capitale s'est montré plus mordant ces dernières semaines, et pourrait bien réussir un triplé historique en remportant la Coupe de France, fin mai. Il y a encore quelques mois, le PSG avait pourtant donné l'impression d'être en moins bonne forme que lors des saisons précédentes. Alors cette équipe-là était-elle vraiment moins forte cette année ? Réponse en quatre graphiques.

Le club a eu du mal à dominer le championnat

De fait, le PSG a eu plus de difficultés à s'installer durablement en tête du classement de la Ligue 1 cette année que lors des deux saisons précédentes. En 2012-2013, le club de la capitale avait occupé le fauteuil de leader de la 21e à la 38e journée, sans discontinuer. L'an dernier, les Parisiens ont survolé la compétition, prenant la tête du classement dès la 10e journée de Ligue 1, et ce jusqu'à la fin de l'année.

Cette année, les hommes de Laurent Blanc ont en revanche passé le plus clair de la saison en deuxième position. Et ne se sont emparés de la pole position que lors de la 30e journée, avant de parvenir à creuser l'écart avec l'Olympique lyonnais.

Le PSG a engrangé moins de points que l'an dernier

Ces difficultés du PSG à dominer le championnat se retrouvent dans leur nombre de points au classement. Les résultats du club parisien apparaissent ainsi en net recul par rapport à ceux de la cuvée – exceptionnelle – de 2014.

Alors que le club comptait 51 points lors de la 21e journée du championnat l'année dernière, il n'en avait engrangé que 41 au même stade de la compétition cette saison. A deux journées de la fin de la saison, cet écart s'est toutefois réduit : le PSG compte 77 points ; il en comptait 83 l'année précédente. S'il remporte ses deux derniers matchs (face à Montpellier, puis face à Reims), il égalera quand même le nombre de points – 83 – enregistrés à la fin de la saison 2012-2013.

Il est légèrement moins bon en attaque que l'an dernier

Le PSG a marqué 78 buts en 36 journées de championnat cette année, soit une moyenne de 2,17 buts par rencontre. Une statistique déjà supérieure à celle de la saison 2012-2013, pendant laquelle le club avait terminé la saison avec 69 réalisations, et une moyenne de 1,82 but par match.

L'attaque est en revanche moins efficace que l'année dernière, où le club avait inscrit 84 buts sur l'ensemble du championnat (2,21 buts par match). Mais si les hommes de Laurent Blanc se montrent aussi efficaces lors des deux derniers matchs de Ligue 1 que lors des six dernières journées (pendant lesquelles ils ont scoré avec une moyenne exceptionnelle de 3,83 buts par match !), cette statistique pourrait encore changer.

Si le PSG s'est maintenu en attaque, il s'est en revanche montré plus faible en défense : à l'issue de la 36e journée, le club a encaissé 33 buts cette saison, contre 23 au total lors des deux saisons précédentes.

Il a fait preuve de plus de constance

Si le PSG s'est montré sensiblement moins dominateur et spectaculaire en Ligue 1 cette année, il a en revanche réussi à se hisser haut dans toutes les compétitions de l'Hexagone.

Au total, le club de la capitale aura disputé 59 rencontres cette saison, Ligue des champions comprise. Et après leur victoire en finale de la Coupe de la Ligue, et leur très probable titre de champion de France, les hommes de Laurent Blanc ont de fortes chances de réaliser un triplé historique. A condition de réussir à s'imposer face à Auxerre, samedi 30 mai, lors de la finale de la Coupe de France.

Vous êtes à nouveau en ligne