Football : engagés contre le racisme

France 3

Mercredi 9 décembre, le match PSG-Basaksehir a été interrompu par les joueurs qui ont dénoncé le racisme. Jeudi 10 décembre, les parisiens se sont imposés 5-1 contre Istanbul. Le journaliste Jean-Sébastien Fernandez était présent sur le plateau du 12/13 pour apporter des précisions.

Le match PSG-Istanbul Basaksehir a pu reprendre, mercredi 9 décembre, après son interruption provoquée par les joueurs qui voulaient dénoncer le racisme. "Les joueurs et les arbitres ont voulu marquer le coup, symboliquement avant le début du match", rapporte le journaliste Jean-Sébastien Fernandez sur le plateau du 12/13.

Genoux à terre et point levés en référence au mouvement Black Live Matter contre le racisme, les joueurs ont voulu apporter leur soutien à Achille Webo, entraîneur adjoint du club turque, visé par des propos à connotation raciste. 

Paris s'est imposé 5-1

En terme de jeu, Paris s'est imposé. "Il n'y a pas eu de suspens, Paris était déjà qualifié pour les huitièmes de finale et a assuré l'essentiel, c'était-à-dire la première place du groupe", explique Jean-Sébastien Fernandez. Les Parisiens se sont imposés 5-1 avec un triplé de Neymar ainsi qu'un doublé de Kylian Mbappé, devenant, à 20 ans, le plus jeune à dépasser la barre des 20 buts en Ligue des Champions. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne