Foot : les réponses aux trois questions que vous vous posez après la victoire écrasante du PSG face au Barça

La joie des joueurs du PSG après leur succès 4-0 contre le FC Barcelone, le 14 février 207 au Parc des Princes. 
La joie des joueurs du PSG après leur succès 4-0 contre le FC Barcelone, le 14 février 207 au Parc des Princes.  (JEAN MARIE HERVIO / DPPI / AFP)

Après leur succès historique 4-0, mardi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions, les Parisiens sont sur une voie royale. Franceinfo revient sur ce match fou en trois questions.

Historique, incroyable, "prodigieux" (le titre choisi par L'Equipe), les qualificatifs élogieux pleuvent après la retentissante victoire du PSG sur le FC Barcelone (4-0) en huitième de finale aller de la Ligue des champions, mardi 14 février. Pour briller à la machine à café, mercredi matin, on vous livre trois réponses aux questions que vos proches se posent forcément au moment de refaire le match.

Est-ce qu'une équipe a déjà renversé un 4-0 au match retour en Ligue des champions ?

Non, jamais. La "remontada" la plus spectaculaire dans la reine des coupes d'Europe a eu lieu en 2004, quand le Deportivo La Corogne, après avoir perdu 4-1 au match aller face au Milan AC, remporte la seconde manche 4-0 en Espagne. Javier Irureta, le coach du "Depor" avait prévenu ses joueurs avant le match retour : "En football, les miracles se produisent, des choses irrationnelles." Le coach espagnol avait promis de faire le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle en cas de qualification. La grâce divine s'est quand même arrêtée en demi-finale face au FC Porto de José Mourinho, qui remportera la Ligue des champions face à Monaco en finale. 

Le Real Madrid avait remonté quatre buts en Coupe de l'UEFA à Mönchengladbach en 1986. Ecrasés à l'aller 5-1, les Merengue s'étaient imposés 4-0 dans leur stade de Santiago-Bernabeu chauffé à blanc. A l'époque, les Madrilènes s'étaient fait une spécialité de renverser des situations compromises dans leur antre, par la magie des matchs aller-retour. 

Ça fait combien de temps que le Barça n'avait pas pris une telle rouste ?

Un peu moins de quatre ans. Il faut remonter aux demi-finales de l'édition 2013 pour voir les Catalans sombrer à ce point. Un Bayern Munich déchaîné passe quatre buts aux Blaugranas à l'Allianz-Arena avant d'enchaîner sur un 3-0, la semaine suivante, au Camp Nou. Blessé contre le PSG au tour précédent, Lionel Messi avait regardé le match retour sur le banc, sans entrer en jeu. A quoi bon ? La presse catalane, qui s'était convaincue qu'une "remontada" était possible, en sera pour ses frais.

Est-ce que le PSG a déjà craqué en ayant une large avance ?

Non, mais... Les amoureux du club de la capitale se souviennent forcément du fiasco de La Corogne, en phase de groupe de la Ligue des champions 2001. Le coaching défensif de Luis Fernandez, alors que son équipe menait 3-0 en Espagne, est accusé d'avoir précipité la défaite du PSG 4-3 en Espagne. Plus récemment, l'équipe de Laurent Blanc a craqué à la dernière minute du match retour (2-0) d'un quart de finale qui était pourtant bien parti face à Chelsea après une victoire 3-1 à l'aller. La pire défaite européenne du PSG s'est produite dans un cadre prestigieux : la Juventus avait humilié au Parc le club de la capitale 6-1 en Supercoupe d'Europe, en 1997.

Pour la petite histoire, le PSG avait fait mieux au retour, ne s'inclinant que 3-1 sur le terrain des Turinois. 

Vous êtes à nouveau en ligne