Coupe de France : après la claque infligée au Celtic Glasgow, le PSG serein pour sa finale face à Saint-Etienne

Kylian Mbappé, joueur du PSG, sur la pelouse du Parc des princes face au Glasgow Celtic, le 21 juillet 2020.
Kylian Mbappé, joueur du PSG, sur la pelouse du Parc des princes face au Glasgow Celtic, le 21 juillet 2020. (FRANCK FIFE / AFP)

Le PSG a bouclé sa préparation en beauté mardi soir face au Celtic Glasgow au Parc des Princes (4-0), le tout sous les yeux de 600 supporters parisiens respectueux cette fois des règles sanitaires après avoir été pointés du doigt vendredi dernier.

À deux jours de la finale de la Coupe de France face à Saint-Etienne, les Parisiens terminent leur préparation invaincus : ils ont remporté mardi 21 juillet leur match amical face au Celtic Glasgow au Parc des Princes (4-0).

Zéro but encaissé pour 20 buts marqués en trois matchs, dont une magnifique reprise de volée signée Pablo Sarabia pour clore la soirée. L'entraineur parisien, Thomas Tuchel, reconnaît que ses joueurs n'ont pas forcé. "Oui peut être pas, mais je ne m'attendais pas à ce qu'ils jouent à 100%. C'est la dernière phase de préparation de cette finale contre une équipe très forte. Je suis content", a-t-il réagi en conférence de presse. Content aussi d'apprendre que Kylian Mbappé restera au Paris-Saint-Germain la saison prochaine. Seule ombre au tableau, le forfait du défenseur espagnol Juan Bernat.

Les supporters n'ont pas fait de remous

En fin de rencontre, le capitaine de l'équipe Thiago Silva est allé saluer les supporters pour son dernier match au Parc des princes. Les Utras parisiens étaient bien dispersés cette fois après la menace d'un retour au huis clos brandie par la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu. "Il y a eu des heurts vendredi mais là ça a été réglé quand même, témoigne Amidou. On sent qu'il y a eu des consignes. Dans le virage, c'était strict. Tout le monde avait son masque, tout le monde était à sa place." Pour Léa, une autre supportrice, "ils ont continué à mettre de l'ambiance quand même, donc c'est possible avec les gestes barrière d'avoir de l'ambiance et de regarder le match."

Les groupes de supporters stéphanois ont prévu de boycotter la finale de la Coupe de France vendredi 24 juillet, tout comme les Ultras parisiens, face à la limitation à 5 000 personnes dans le stade.

Le PSG "prêt" pour Saint-Etienne : écoutez le reportage d'Alexandre Vau
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne