Mort de Michel Hidalgo : "C'était vraiment un amoureux, un passionné du football", se souvient Alain Giresse

Michel Hidalgo, à l\'époque manager de l\'Olympique de Marseile, aux côtés du joueur Alain Giresse, le 29 juillet 1986 à Marseille.
Michel Hidalgo, à l'époque manager de l'Olympique de Marseile, aux côtés du joueur Alain Giresse, le 29 juillet 1986 à Marseille. (GERARD FOUET / AFP)

L'ancien joueur de l'équipe de France, vainqueur de l'Euro 84, a joué lorsque Michel Hidalgo était sélectionneur. Il décrit sa bienveillance, sa passion et son amour pour le jeu.

"C'était vraiment un amoureux, un passionné du football", se souvient jeudi 26 mars sur franceinfo Alain Giresse, ancien joueur de l’équipe de France sous les ordres de Michel Hidalgo, mort à l’âge de 87 ans.

L’ancien vainqueur de l’Euro 1984 décrit son sélectionneur de l’époque comme un homme "obnubilé" par le football, qui a "construit" l’équipe de France des années 1980. "C’était quelque chose", résume Alain Giresse. "C'est lui qui m'a imposé [en équipe de France], qui m'a donné la possibilité d’intégrer l’équipe et au-delà, c'est lui qui a construit notre équipe avec sa philosophie du jeu. Il a su nous décomplexer, et nous donner confiance", explique l'ancien international français.  "On avait un jeu qui était à la fois un jeu de qualité et qui s'est avéré être efficace puisqu'on a réussi à être champions d'Europe sous ses ordres, c'était quelque chose", ajoute-t-il.

Il a relancé, il a cru en la qualité des joueurs français.Alain Giresseà franceinfo

L’ancien joueur décrit un sélectionneur "qui pensait que le football c'était d'abord une intelligence de jeu, une capacité offensive, de la création, de l'imagination, beaucoup de rigueur". "C'était plaisant. C'était agréable. Il considérait que le plaisir que l'on devait prendre, on devait aussi le donner à tous les observateurs de nos matchs."

Un "passionné de football"

En tant que sélectionneur, Michel Hidalgo "savait avoir une attitude autoritaire et bienveillante, beaucoup de compréhension", se souvient Alain Giresse. "Il était difficile d'être en opposition avec lui. Nous les joueurs, on est toujours susceptibles, mais il avait réussi à créer un état d'esprit, un sens collectif."

"C'était vraiment un amoureux, un passionné du football. Il avait cette envie de toujours le servir, d'apporter toujours sa contribution", raconte l'ancien footballeur. "Et il l'a fait en quittant le giron national fédéral pour le faire au sein de l'Olympique de Marseille. Il était obnubilé par ça. Il était vraiment pur. C'était un homme qui était d'une pureté dans le football et vraiment, il s'appuyait sur des valeurs qui étaient vraiment les plus belles valeurs qu'on peut avoir quand on est dans le sport."

Vous êtes à nouveau en ligne