Mondial, jour 6 : s'il ne fallait retenir que ça...

(Douze ans après, la Belgique retrouvait la Coupe du monde © Reuters - François Lenoir)

Chaque jour, les informations, tweets et photos qu'il ne fallait pas manquer la veille. Une journée marquée par le grand retour de la Belgique et de la Russie dans une Coupe du monde après douze ans d'absence, et par la performance stratosphérique du portier mexicain Guillermo Ochoa.

La photo du jour

Daniel Alves rit... jaune. Pour son deuxième match, le Brésil doit se contenter du match nul (0-0)  face au Mexique. Pourtant, les Auriverde ont bien tenté de faire la différence. Mais c'était sans compter un portier mexicain au sommet de son art...

(Le défenseur brésilien Dani Alves lors du match nul face au Mexique © Reuters - Mike Blake)

L'homme du jour

Guillermo Ochoa , logiquement. L'homme est un extra-terrestre. A lui tout seul, il a neutralisé l'intégralité de l'armada brésilienne. Fred, Neymar, Paulinho, Thiago Silva : Ochoa était partout. Un mur infranchissable qui a affirmé après la rencontre qu'il avait "sans doute " joué le "plus grand match de (sa) carrière ". Ce ne sont pas Luis Felipe Scolari et ses joueurs qui diront le contraire...

Les chiffres du jour

68 , comme le nombre de bougies que va souffler mercredi Fabio Capello, le sélectionneur de la Russie et donc entraîneur le plus âgé du Mondial. Capello participe à la deuxième Coupe du monde de sa carrière sur un banc après celle disputée en Afrique du Sud en 2010 avec l'Angleterre.

12 : c'est le nombre d'année entre le but de Fellaini face à l'Algérie et le dernier but de la Belgique lors d'une Coupe du monde. Marqué le 14 juin 2002 face à la Russie, il était l'oeuvre de Marc Wilmots, aujourd'hui sélectionneur... des Diables rouges.

 

La phrase du jour

Elle a été prononcée par Michel Pont, entraîneur-adjoint de la Suisse. Interrogé su la sixième place actuelle de son équipe au classement Fifa, il a eu cette réponse pour le moins honnête : 

"Ce classement, personne n'y comprend rien, nous les premiers. Mais nous l'acceptons avec plaisir, et nous en sommes fiers".

Le(s) tweet(s) du jour

L'image a fait le bonheur des réseaux sociaux. Mardi soir, lors de la rentransmission du match Brésil-Mexique, certains petits malins ont en effet remarqué dans les tribunes du stade de Fortaleza un supporter auriverde qui affichait une ressemblance troublante avec... le président de la République François Hollande.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne