Mondial, dernier jour : et s'il ne fallait retenir que ça…

(Le buteur allemand, Mario Gotze, embrasse le trophée de la Coupe du Monde © Reuters - Damir Sagolj)

Toutes les infos à retenir de cette finale et de la quatrième Coupe du Monde pour les Allemands : France Info fait le point pour vous. Avec l'homme du match, le chiffre du jour ou le selfie de la soirée.

L'image du jour

Lionel Messi a donc été élu "meilleur joueur" de ce Mondial par la Fifa. La "puce" argentine se retrouve sur cette photo aux côtés du géant allemand Neuer, désigné comme le "meilleur gardien" de la compétition.

(Lionel Messi et Manuel Neuer élus meilleur joueur et meilleur gardien de la compétition © Reuters - Dylan Martinez)

L'homme du jour

Mario Götze. C'est le héros du jour Outre-Rhin. Le jeune joueur de 22 ans est l'auteur de l'unique but de cette finale à la 113e minute sur une magnifique reprise de volée.  C'est le onzième but du joueur du Bayern de Munich avec le maillot allemand.

C'est une rédemption pour Mario Götze. Après avoir marqué contre le Ghana, le joueur allemand n'avait pas été déterminant jusqu'à cette finale, perdant son statut de titulaire. Comme un symbole, il a remplacé Klose, le vétéran de la Mannschaft et détenteur du record de buts en Coupe du Monde (16 buts)

Le chiffre du jour

  1. Comme le nombre de Coupe de Monde remportée par l'Allemagne. Après 1954, 1974 et 1990, la Mannschaft décroche donc sa quatrième étoile sur la terre brésilienne. C'est la première fois qu'une équipe européenne s'impose sur le continent américain lors d'un Mondial. Les Allemands montrent également qu'ils sont au rendez-vous à chaque compétition majeure. Leur pire résultat depuis 1982 est un quart de finale, en 1994 et 1998.

Le tweet du jour

Ou plutôt, le selfie du jour ! Lukas Podolski se prend en photo sur le terrain du Maracana, avec un gros bisous de Schweinsteiger. Podolski semble manquer de mots pour décrire son état….

La phrase du jour

Il n'y a pas de Messi, de Ronaldo, de Neymar ou de Benzema dans cette équipe d'Allemagne. Mais comme Philippe Lahm le souligne justement, ce n'est pas un critère déterminant pour devenir champion du monde.

Que nous ayons le meilleur joueur du monde n'a aucune importance. On a juste besoin d'avoir la meilleure équipe.

Vous êtes à nouveau en ligne