Michel Platini fait appel, mais la FIFA n'en a pas fini avec lui

(Michel Platini lors d'un comité exécutif de l'UEFA. © Olivier Pon/Reuters)

Michel Platini, condamné à 8 ans de suspension de toute activité dans le football, le 21 décembre dernier par la commission d'éthique de la Fifa, a lui même décidé de faire appel, ce lundi.

Même s’il n'est plus candidat à la présidence de la Fifa, Michel Platini espère toujours être blanchi pour récupérer son poste de président de l'UEFA. Mais l'appel du Français n'est pas sans risque. Ceux qui ont tenté de le faire radier à vie ne l'entendent pas de cette oreille et Platini pourrait voir la sanction alourdie lors de cette procédure.

Dans leur réquisitoire, les procureurs de la Fifa, avaient retenu parmi les charges, la corruption dans l'affaire du paiement déloyal de 1,8 million d'euros de Sepp Blatter au bénéfice de Michel Platini. C’est cette transaction qui avait conduit à proposer la radiation à vie de l'ancien numéro 10 des Bleus.

Après audition des défenseurs du président suspendu de l'UEFA, les magistrats de la Fifa, ont finalement opté pour l'abus de position et le conflit d'intérêt pour motiver la sanction de 8 ans.

Dans un communiqué, le porte parole des procureurs de la Fifa a indiqué la volonté de ces derniers de faire appel. Cela traduit leur souhait de voir les faits de corruption pris en compte par la justice sportive de la Fifa, ce qui pourrait ouvrir la voie à une peine beaucoup plus lourde pour Michel Platini, qui pourra toujours une fois l'appel passé se tourner vers le tribunal arbitral du sport.

Platini fait appel de la décision de la commission d'éthique de la FIFA : explication de Fabrice Rigobert
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne