Ligue des champions : Monaco face au "mur jaune", la tribune de Dortmund où "le corps vibre de partout"

Si Monaco veut rejoindre le dernier carré de la Ligue des champions, pour la quatrième fois de l\'histoire de la Principauté, il faudra déjà escalader l\'impressionnant mur jaune de Dortmund, sa célèbre et intimidante tribune, en quart aller, mardi soir.
Si Monaco veut rejoindre le dernier carré de la Ligue des champions, pour la quatrième fois de l'histoire de la Principauté, il faudra déjà escalader l'impressionnant mur jaune de Dortmund, sa célèbre et intimidante tribune, en quart aller, mardi soir. (PATRIK STOLLARZ / AFP)

L’AS Monaco affronte mardi soir le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des champions et va devoir aussi résister à la pression de la tribune Sud du Signal Iduna Park, celle que l’on appelle le "mur jaune".

L’AS Monaco affronte mardi 11 avril le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des champions et va devoir aussi résister à la pression du public du Signal Iduna Park, connu à travers toute l’Europe.

A Dortmund, le reportage de Fanny Lechevestrier
--'--
--'--

Quand on demande aux Allemands ce que représente pour eux le "mur jaune", la réponse fuse, toujours la même. "Ce sont des sensations impressionnantes", explique Charlotte. Hike, lui, est venu exprès de Francfort pour montrer à son fils de dix ans la fameuse tribune Sud, la Südtribüne. Celle où, dit-il, "votre corps vibre de partout".

Plus de 20 000 supporters dans la Südtribüne

Pour mieux comprendre de quoi il en retourne, imaginez-vous devant une tribune d'un seul tenant longue de 100 mètres, haute de 40 mètres, et de 50 mètres de profondeur. Bienvenue au pied de la plus grande tribune d’Europe, toute parée de jaune et de noir, les couleurs de Dortmund. Quand soudain, un chant résonne, l’hymne du Borussia, le même qu’à Liverpool, You’ll Never Walk Alone. Vingt-cinq mille personnes qui chantent debout, tout d’un bloc, à vous faire dresser les poils sur les bras !

Pour Raphaël Guerreiro, le défenseur du Borussia, une atmosphère pareille vous aide à vous surpasser. "C’est une ambiance incroyable et c’est vrai qu’il y aura beaucoup de pression sur les Monégasques. Ils vont être surpris. C’est ce qu’eux n’auront peut-être pas à domicile au match retour", explique l'ex-Lorientais de Dortmund.

Le public arrive à faire la différence et nous apporte beaucoup de confianceRaphaël Guerreiro, défenseur du Borussiaà franceinfo

Une affluence unique en Europe

Avec plus de 79 000 spectateurs dans le stade à chaque match, la meilleure affluence d’Europe, le Borussia Dortmund n’a plus perdu à domicile en championnat depuis plus de deux ans. Pour Florian Delbrügge, journaliste à Westline, un magazine de football allemand, les supporters jouent un rôle majeur dans les résultats du club. Et de citer le match de Ligue des champions face à Malaga en 2013. Ce soir-là, même en configuration réduite à cause de la Coupe d’Europe, le public avait poussé le Borussia à se transcender et à inscrire deux buts dans les arrêts de jeu pour arracher une qualification miraculeuse pour les demi-finales.  

C’est vraiment ce que l’on appelle le douzième homme ici. C’est une image incroyable à voir, 20 000 personnes qui s’unissent, qui crient, qui chantent. Il faut le voir, le vivre, c’est vraiment très spécial !Florian Delbrügge, journaliste à Westlineà franceinfo

Voilà donc Monaco prévenu, lui qui a l’habitude de jouer dans un stade à moitié vide. Avec autour de 9 000 spectateurs par match de championnat, en moyenne, le public du stade Louis-II ne remplirait pas la Südtribüne...