Ligue des champions : le PSG prend une belle option pour la qualification après sa victoire 3-2 à Munich en quarts de finale aller

Les joueurs du PSG après avoir marqué face au Bayern en quarts de finale aller de la Ligue des Champions, le 7 avril 2021 à Munich (Allemagne).
Les joueurs du PSG après avoir marqué face au Bayern en quarts de finale aller de la Ligue des Champions, le 7 avril 2021 à Munich (Allemagne). (MARCEL ENGELBRECHT / FIRO SPORTPHOTO / AFP)

Un exploit inattendu pour les Parisiens, qui avaient hérité du pire tirage possible en quarts de finale, et qui ont affronté la neige sur le terrain. Le match retour est prévu le 13 avril.

Il n'y a pas eu de coup de froid pour le PSG, qui se présentait, mercredi 7 avril, dans la froideur de Munich (Allemagne) où il neigeait à la mi-journée : les coéquipiers de Neymar et Kylian Mbappé ont défié le Bayern Munich chez lui, en quart de finale aller de la Ligue des champions. Les Parisiens ont pris une belle option pour la qualification après leur victoire 3-2 face face au champion d'Europe en titre, alors que l'équipe parisienne devait composer avec des absences de marque. Le match retour est prévu le 13 avril.

"On n'est qu'à la mi-temps d'une grosse confrontation. On a souffert, mais on a souffert en équipe", résumait Kylian Mbappé au micro de RMC Sport. Les statistiques parlent d'elles-mêmes : 31 tirs à 6 pour les Bavarois, qui en ont cadré 12 et vu le gardien parisien Keylor Navas multiplé les prouesses. En face, les Parisiens ont fait preuve d'une efficacité clinique. Un but d'entrée, signé Mbappé sur une faute de main du gardien allemand Manuel Neuer, 2-0 à la 20e minute contre le cours du jeu, et malgré les éléments contraires (blessure de Marquinhos, pilier de la défense), suffisamment de sang froid et de solidarité pour colmater les brèches pour tenir le score avant de tuer le match à 20 minutes de la fin, encore par Mbappé.

Mardi prochain, au Parc des princes pour la manche retour, Munich devra marquer au moins deux fois, et sans son buteur star Robert Lewandowski, qui a assuré avant la rencontre qu'il ne serait pas remis à temps de sa blessure à un genou. Les astres semblent s'aligner pour le club de la capitale : les quatre dernières fois que le Bayern a perdu chez lui en C1, c'était face au futur vainqueur (Real Madrid en 2014, 2017 et 2018, Liverpool en 2019).

Vous êtes à nouveau en ligne