Ligue des champions : des conditions particulières pour voir la finale PSG-Bayern

C'est le grand jour pour le PSG, qui affronte dimanche 23 août le Bayern Munich en finale de la Ligue des champions. Certains supporters sont à Lisbonne (Portugal) malgré le huis clos. Les autres vivront l’événement à distance.

Dimanche 23 août, les cafés parisiens se préparent à retransmettre la finale dès leur ouverture. C'est notamment le cas du "Losserand", où certains clients profitent du café du matin pour occuper dès à présent des places qui coûteront cher en soirée. Azedine Berbedj, le responsable de l'établissement assure avoir tout prévu : "Pour ce soir, je ne prends aucune réservation. On va essayer de faire venir les gens au fur à mesure pour les placer à la bonne distance et demander le respect des gestes barrières et le port du masque".

L'avenue des Champs-Elysées piétonne

Au Parc des Princes, le stade du club, 5 000 supporters vont pouvoir assister à la rencontre grâce à deux écrans géants. Ils ont été choisis parmi les abonnés du club. 300 enfants ont été invités pour vibrer tous ensemble malgré des consignes sanitaires strictes, indique le journaliste Maxence Regnault, en duplex devant l'enceinte. Le port du masque est obligatoire dans toute la zone autour du Parc des Princes et à l'intérieur. La distanciation sociale sera également de mise, avec un écart d'un siège entre chaque supporter.

De nombreux fans du PSG sont également attendus sur l'avenue des Champs-Elysées, réservée aux piétons dès 21h. Si Paris l'emporte, le temps de célébration sera limité à deux heures après le match. Un dispositif de sécurité important va être mis en place, avec 3 000 gendarmes et policiers mobilisés dans toute la capitale. En parallèle, certains supporters parisiens n'ont pas hésité à faire le déplacement jusqu'à Lisbonne (Portugal) pour encourager leur équipe. "Je vais voir le match à côté de l'hôtel, comme mardi dernier, où c'était impeccable au niveau de l'ambiance. On était juste à côté pour accueillir les joueurs à leur retour", raconte l'un d'eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne