"Les gens pensent qu’il est français" : le gardien portugais de Lyon, Anthony Lopes, quasi-inconnu dans son pays

Anthony Lopes le 31 juillet 2020. 
Anthony Lopes le 31 juillet 2020.  (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)

Le gardien multiplie les bonnes prestations avec son équipe, engagé en quart de finale de la Ligue des champions. Pourtant, Anthony Lopes n'a jamais réussi à s'imposer dans sa sélection nationale. 

A quelques heures du quart de finale de la Ligue des champions entre l'Olympique Lyonnais et Manchester city, trois Portugais joueront dans le stade de Lisbonne où se déroule la compétition. Il y aura Bernardo Silva et João Cancelo côté citizens et Anthony Lopes côté gones. Le gardien lyonnais, sacré meilleur portier en France la saison dernière, va retrouver le pays d'origine de ses parents. Pourtant, au Portugal Anthony Lopes est presque totalement inconnu malgré plusieurs sélections.

Une intégration difficile dans la sélection

Dans la boutique officielle de la sélection portugaise à Lisbonne, on s’arrache les maillots de Cristiano Ronaldo ou de João Felix. Mais quand on évoque auprès des fans le gardien lyonnais, ils sèchent rapidement : "On ne sait pas grand-chose de lui. Il est souvent sur le banc donc je ne l’ai pas beaucoup vu jouer", raconte un supporter portugais.

Anthony Lopes est un pur produit rhodanien. Il est né à Givors près de Lyon et il a été formé à l'OL. A la maison, ses parents ne lui ont pas parlé portugais et il ne venait pas passer ses étés dans la péninsule ibérique, ce qui ne l'a pas aidé à s'intégrer dans la sélection nationale. "Parfois les gens pensent qu’il est plus français que portugais, reconnaît Daniel. Même si pour moi c’est l'un des meilleurs". 

Surtout lorsqu'il est sélectionné depuis 2013, Anthony Lopes est toujours derrière Rui Patricio, de deux ans son aîné et vedette alors du Sporting à Lisbonne. "Si un joueur ne joue pas à Benfica, à Porto ou au Sporting, il a plus de difficultés a être accepté dans la sélection que les autres", reconnaît Martins Morim, ancien journaliste qui suivait l'équipe portugaise pour le quotidien sportif A Bola.

Une première titularisation ratée

En mars 2015, pour sa première titularisation, Anthony Lopes passe à côté de son match et encaisse deux buts face au Cap-Vert. L’été d’après, le Lyonnais est dans le groupe qui remporte l'Euro 2016 mais il reste sur le banc durant toute la compétition. Et malgré ses performances brillantes à Lyon, le gardien reste sous les radars. "Nous avons moins de retransmissions de matches en France contrairement aux rencontres en Angleterre, en Italie ou en Allemagne, poursuit Martins Morim. On est plus informés des matches de Raphaël Guerreiro en Allemagne que de ceux d'Anthony Lopes en France". 

Après seulement sept sélections, le Lyonnais décide de mettre sa carrière internationale entre parenthèse pour consacrer plus de temps à sa famille. Mais une bonne prestation samedi soir, devant des médias portugais parfois rudes, pourrait redonner à Anthony Lopes une chance d’être enfin le numéro 1 en sélection. 

Vous êtes à nouveau en ligne