Il n'y a plus de club français en Ligue des champions : l'OL est éliminé après sa défaite 5-1 en 8e de finale face à Barcelone

Le match retour de l\'OL face à Barcelone en huitième de finale de la Ligue des Champions, le 13 mars 2019.
Le match retour de l'OL face à Barcelone en huitième de finale de la Ligue des Champions, le 13 mars 2019. (LLUIS GENE / AFP)

Tout est allé de travers pour les Lyonnais, définitivement éliminés de la compétition. 

L'Olympique lyonnais a perdu en huitième de finale retour de Ligue des champions face à Barcelone, cinq buts à un, mercredi 13 mars. Ce résultat sans appel élimine l'OL de la compétition. Tout est allé de travers pour les Lyonnais, avec d'abord, un penalty signé Lionel Messi, après une faute de Jason Denayer. Anthony Lopes est ensuite resté longtemps à terre après un choc avec Philippe Coutinho. Peut-être encore un peu sonné, il n'a rien pu faire sur une belle combinaison conduisant au deuxième but barcelonais conclu par ce même Coutinho. Messi, Piqué, puis Dembelé ont ensuite corsé l'addition. Que retenir de cette fessée (un peu sévère) ?

L'OL n'a pas su élever son niveau de jeu

Chanceux à l'aller (pas de but encaissé malgré 25 tirs subis), l'OL n'a pas réussi à rééditer sa performance défensive.Les Lyonnais ont certes subi un penalty discutable quand Luis Suarez est venu marcher sur Jason Denayer dans la surface, ont perdu leur gardien Anthony Lopes sur blessure à la demi-heure de jeu, mais l'impression générale est que le Barça était deux classes au-dessus de Lyon. Une facilité déconcertante à échanger le ballon dans la surface, une multitude de tirs cadrés, et en face, une impuissance coupable d'une équipe qui n'a pas réussi à déboussoler le Barça comme elle s'était jouée de Manchester City en phase de poules. En témoigne la faillite de l'attaquant Memphis Depay, qui clame haut et fort qu'il veut rejoindre un grand club, sans jamais briller dans les confrontations face aux cadors.

Lionel Messi vraiment beaucoup trop fort

Quand on a le meilleur joueur dans ses rangs, forcément, ça aide. Comme pour répondre à Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé la veille, Lionel Messi a marqué deux buts et délivré deux passes décisives, contribuant à lui tout seul à la chute de l'Olympique Lyonnais. Statistiquement, le petit argentin a marqué autant de buts que l'OL en 8e de finale de la Ligue des champions.

Le foot français reste encore à quai

Cela fait deux ans de suite que le football français regarde les quarts de finale de la Ligue des champions à la télévision. Signe d'une stagnation du football hexagonal, qui pourra ruminer d'avoir été arbitré comme une petite nation, avec des penalties discutables sifflés contre Paris et face à Lyon. Plus inquiétant, l'OL n'a vraiment joué à son niveau qu'un quart d'heure, quand il a fait douter le Barça au retour des vestiaires, quand Paris s'est liquéfié tout seul face aux Anglais, pourtant décimés par les blessures.

Cette décrue s'accompagne d'un retour en force du foot anglais, qui place quatre représentants en quart de finale, une première depuis les printemps 2008 et 2009.

Vous êtes à nouveau en ligne