Foot : Monaco échoue aux portes de la Ligue des champions

Le joueur de Valence Sofiane Feghouli est taclé par le Monégasque Jérémy Toulalan, le 25 août 2015, lors du match retour des barrages pour la qualification en Ligue des champions, à Monaco.
Le joueur de Valence Sofiane Feghouli est taclé par le Monégasque Jérémy Toulalan, le 25 août 2015, lors du match retour des barrages pour la qualification en Ligue des champions, à Monaco. (JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

Les Monégasques s'étaient inclinés 3-1 au match aller face à Valence, et n'ont pas réussi à refaire leur retard (2-1). Après cette élimation, ils sont reversés en Ligue Europa. 

Ils étaient proches de l'exploit, mais cela n'a pas suffi. Monaco échoue à se qualifier lors des barrages de la Ligue des champions, mardi 25 août, malgré sa victoire sur Valence lors du match retour (2-1). Les Monégasques n'ont pas réussi à inverser la tendance après leur défaite au match aller (3-1). Le club de la principauté disputera en conséquence la Ligue Europa.

Sur le Rocher, Monaco a pourtant eu le mérite de ne pas abandonner même après l'ouverture du score pour Valence sur une grossière erreur de la défense monégasque. Au bout de 4 minutes de jeu, une mauvaise relance de Fabinho permettait à Negredo de lober tranquillement Subasic.

Une belle réaction

Les joueurs de la Principauté ont alors bataillé pour revenir dans le match. Le défenseur italien Andrea Raggi a permis à Monaco d'égaliser à la 17e minute de jeu, en poussant le ballon au fond des filets après un cafouillage sur un corner. Puis à un quart d'heure de la fin, un deuxième but de Monaco a donné de l'espoir aux supporters. Le défenseur Echiejille marque après un nouveau cafouillage sur un corner.

Mais malgré les derniers efforts, Monaco n'a pas réussi à marquer un troisième but qui aurait permis d'amener les Espagnols en prolongations pour espérer une qualification à l'arraché.

"On a donné une bonne image du foot français"

Monaco peut-il nourrir des regrets ? Oui, à en croire le défenseur monégasque Andrea Raggi, interrogé sur beIN Sports : "Il n'a manqué que les dix premières minutes à Monaco". Le journaliste de L'Equipe Vincent Duluc estime même que tout s'est joué au match aller, sur le penalty oublié sur Anthony Martial par un arbitre britannique peu inspiré. 

"On a donné une bonne image du football français, mais on n'a pas réussi à passer", commente Leonardo Jardim, le coach monégasque. Reste à savoir si l'ASM donnera une ausi belle image dans la petite coupe d'Europe, la Ligue Europa.

Vous êtes à nouveau en ligne