Explosions près du bus de Dortmund : "l'atmosphère est assez lourde"

Des supporteurs quittent le stade Signal Iduna Park après le report du quart de finale aller de la Ligue des champions Dortmund-Monaco. Des explosions ont touché le bus du club allemand, le 11 avril 2017.
Des supporteurs quittent le stade Signal Iduna Park après le report du quart de finale aller de la Ligue des champions Dortmund-Monaco. Des explosions ont touché le bus du club allemand, le 11 avril 2017. (FEDERICO GAMBARINI / AFP)

"J'ai du mal à imaginer dans quel état seront les joueurs demain", explique à franceinfo Fabien Lévêque, journaliste au service des sports de France Télévisions, présent mardi au stade Signal Iduna Park. 

"On était au stade et sur les coups de 20 heures, on a été surpris de ne pas voir arriver le bus de Dortmund", raconte à franceinfo Fabien Lévêque, journaliste au service des sports de France Télévisions. Mardi 11 avril, peu avant la rencontre entre le club allemand et l'équipe de Monaco pour le compte des quarts de finale de la Ligue des champions, le bus de l'équipe du Borussia Dortmund a été touché par trois explosions

"Tous les joueurs se sont alors couchés dans le bus ", relate Fabien Lévêque. Le joueur espagnol Marc Bartra a été blessé au bras et le match a été reporté à mercredi, 18h45. 

"Les joueurs sont choqués"

"Le speaker est intervenu vers 20h45 pour dire qu'un incident grave s'était produit. On nous a dit qu''il y avait eu des projectiles contre le bus des joueurs", rapporte le journaliste. Une question se pose alors : le match va-t-il se jouer ou être reporté ? "Il était impossible de jouer ce match car les joueurs étaient choqués. C'est ce que m'a dit un des dirigeants de l'AS Monaco", assure Fabien Lévêque. 

"L'atmosphère est assez lourde. Le stade est maintenant vide. Mais, il y a aussi la solidarité qui s'organise puisque les supporters du Dortmund proposent aux 3000 supporters de Monaco qui avaient fait le déplacement de les héberger", indique encore le reporter. Ce dernier s'interroge aussi sur la tenue du match mercredi. "Dans quel état psychologique vont être les joueurs allemands ? C'est du jamais vu"

Vous êtes à nouveau en ligne