Ligue des champions : l'UEFA annonce l'ouverture d'une "enquête indépendante" sur les incidents au Stade de France

Un écran annonçant le report du coup d\'envoi de la finale de la Ligue des champions, le 28 mai 2022, au Stade de France.
Un écran annonçant le report du coup d'envoi de la finale de la Ligue des champions, le 28 mai 2022, au Stade de France. (MAXPPP)

L'instance européenne promet d'"examiner les prises de décisions, les responsabilités et les comportements de toutes les parties impliquées dans la finale".

L'UEFA a annoncé lundi 30 mai l'ouverture d'une "enquête indépendante" sur les incidents survenus samedi lors la finale de la Ligue des champions au Stade de France. L'instance européenne promet d'"examiner les prises de décisions, les responsabilités et les comportements de toutes les parties impliquées dans la finale". Dans un premier temps, samedi soir, l'UEFA avait simplement évoqué les "milliers de faux billets" bloquant "les tourniquets du côté des tribunes réservées à Liverpool"Ce direct est désormais terminé.

  Une "fraude massive, industrielle de faux billets", selon Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur a dénoncé une "fraude massive, industrielle de faux billets". Selon Gérald Darmanin, 30 000 à 40 000 supporters anglais n'avaient pas de billet ou un billet falsifié, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse avec la ministre des Sports, lundi 30 mai, sur les dysfonctionnements liés à la finale de la Ligue des champions. Il a par ailleurs précisé que samedi, à 21 heures, "97% des supporters espagnols (ayant leur billet) étaient dans le stade", contre "50%" des supporters anglais. 

 Downing Street "extrêmement déçu".  Le traitement infligé aux supporters anglais de Liverpool samedi lors de la finale de Ligue des champions déçoit outre-Manche. "Les supporters méritent de savoir ce qui s'est passé", a annoncé le porte-parole de Boris Johnson, le Premier ministre britannique, lundi 30 mai, alors que de nombreux supporters de Liverpool ont été repoussés par les forces de l'ordre aux abords du Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où se jouait la rencontre face au Real Madrid.

  Quinze personnes sont toujours placées en garde à vue lundi 30 mai au matin, a confirmé le parquet de Bobigny à franceinfo. Parmi eux, aucun supporter étranger. Ces arrestations sont intervenues lors d'incidents samedi avant la finale de la Ligue des champions au Stade de France. Invitée de RTL lundi matin, la ministre de Sports a fait état de "30 000 à 40 000 personnes" sans billet ou munies de faux billets samedi. 

Le préfet de police de Paris saisit la justice. Didier Lallement va saisir le procureur de la République pour l'ouverture d'une enquête au sujet de la "fraude massive aux faux billets", selon la préfecture de police, lors de la finale Liverpool-Real samedi.