"Arrêtez de nous faire sortir de l'argent" : la multiplication des diffuseurs de football alourdit le budget pour regarder les matchs à la télé

La multiplication des diffuseurs de football en France fait grimper la facture pour les fans de football. (Illustration)
La multiplication des diffuseurs de football en France fait grimper la facture pour les fans de football. (Illustration) (/NCY / MAXPPP)

Il faut compter autour de 50 euros par mois pour s'abonner à toutes les compétitions.

Le championnat de Ligue 1 de football est de retour, la première journée a commencé vendredi 10 août et c'est le moment de faire les comptes pour tous les passionnés du ballon rond. RMC Sport pour la Ligue des Champions et pour la Ligue Europa, Canal + et BeIN Sports pour la Ligue 1. La multiplication des diffuseurs alourdit le budget si l'on veut regarder les matchs sur sa télévision. Le tarif minimum pour s'abonner à toutes les compétitions varie entre 44 et 54 euros par mois, selon les offres. Et très clairement, les fans ne sont pas ravis de passer à la caisse.

Les fans de football agacés par la multiplication des diffuseurs TV : le reportage de Benjamin Illy.
--'--
--'--

Au Balto, un bar du 15e arrondissement de Paris, Rudy, 44 ans, assure qu'il ne paiera pas tous les abonnements. Quand il n'a pas les droits pour un match qu'il veut suivre, il lui arrive de préférer la radio, "des fois bien mieux que la télé".  Il n'est en tout cas pas convaincu par la multiplication des diffuseurs. "Je trouve ça trop cher, on s'y perd. Ça allonge la facture. Si vous voulez tout suivre, il faut payer BeIN, Orange, SFR... c'est excessif."

Rudy, passionné de foot, mais qui le suit plutôt à la radio !
Rudy, passionné de foot, mais qui le suit plutôt à la radio ! (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Avec tout l'argent qu'il y a dans le foot, on pourrait en prendre un peu et alléger la facture pour les fans.Rudy, fan de footballà franceinfo

Une hausse répercutée dans les bars qui diffusent le football

À quelques mètres de là, la réaction est similaire au bar Aux Sports, repaire officiel des supporters du Stade Rennais à Paris. "Il faut payer, payer toujours plus, souffle Yannick, le patron. Il y en a qui se lassent. Arrêtez de nous faire sortir de l'argent ! C'était suffisant quand il n'y avait que Canal + qui diffusait. De toute façon, on va le répercuter au client. Il faudra une augmentation des tarifs pour diffuser les matchs sinon notre marge descend. Ce n'est pas le but d'un commerce."
 

Yannick, le patron du bar Aux Sports dans le 15eme arrondissement de Paris.
Yannick, le patron du bar Aux Sports dans le 15eme arrondissement de Paris. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Vincent, 37 ans, habitué du bar, n'est pas prêt non plus à multiplier les abonnements. "Je ne suis pas chez SFR, je vais pas prendre leur box exprès". Lui  préfère parfois le streaming en ligne, mais c'est illégal, ou il vient au bar. "La solution, c'est de venir, chez moi, Aux Sports !" abonde le patron, Yannick. 

Vous êtes à nouveau en ligne