Ligue des champions : la Juventus était beaucoup trop forte pour Monaco, qui échoue en demi-finale (2-1, 2-0 à l'aller)

La demi-finale de Ligue des champions entre Monaco et la Juventis, à Turin (Italie), le 9 mai 2017.
La demi-finale de Ligue des champions entre Monaco et la Juventis, à Turin (Italie), le 9 mai 2017. (MATTEO BOTTANELLI / NURPHOTO / AFP)

Monacao avait déjà perdu 2 à 0 au match aller face à la Juventus.

La Juventus était beaucoup trop forte pour Monaco, qui échoue en demi-finale (2-1, 2-0 à l'aller) de la Ligue des champions à Turin (Italie), mardi 9 mai. Sur les deux matchs, il n'y a pas eu photo entre une équipe de vieux briscards rodée au très haut niveau, et une formation monégasque encore tendre, qui a toutefois sauvé l'honneur grâce à un but de Kylian Mbappé, le premier encaissé par Buffon en C1 depuis 690 minutes. Voici les enseignements du match.

Pas de regrets pour Monaco

Les Monégasques savaient qu'ils s'attaquaient à une montagne. Jamais un club français n'avait sorti la Juventus lors d'une confrontation en match aller-retour. Jamais Monaco n'avait gagné en Italie. Et la Juventus n'avait plus perdu à domicile en Ligue des champions depuis quatre ans. Bref, il fallait faire preuve de beaucoup d'optimisme pour croire à l'exploit. Les supporters monégasques y ont cru pendant un quart d'heure, grâce à un coup de bluff tactique de Leonardo Jardim, qui a mis à mal la Juventus. Mais pas plus : la machine à jouer juventino s'est remise en marche, la défense monégasque a commencé à se craqueler, le milieu à boire la tasse, l'attaque à attendre en vain de bons ballons et le gardien Danijel Subasic a multiplié les arrêts. Ce qui n'a pas suffit : Mario Mandzukic et Daniel Alves (d'une magnifique reprise de volée) avaient trompé sa vigilance avant la pause. Les Italiens allaient ensuite gérer leur avance, sans réellement être inquiétés.

"Gigi" Buffon mérite sa coupe aux grandes oreilles

Il a 39 ans, il a gagné d'innombrables Scudetti, une Coupe du monde, mais le seul trophée qui lui manque, c'est la Ligue des champions. Est-ce la bonne pour Gigi Buffon et sa défense (centenaire) de fer ? Le gardien bianconeri a encore une fois été impressionnant, stoppant plusieurs belles occasions monégasques. Il a fini par céder face à la fougue de Kylian Mbappé, quand la qualification était acquise. 

Reste maintenant à ne pas flancher en finale, comme en 2003 (défaite aux tirs au but face au Milan AC) et en 2015 (impuissant face au Barça de Messi). 

Autre vieux qui a bluffé tout le monde : le défenseur brésilien Daniel Alves, refourgué gratuitement par le FC Barcelone à la Juventus, en pré-retraite pensait-on. Erreur : Alves n'a jamais été aussi impressionnant. Deux passes décisives à l'aller, une nouvelle passe décisive et un but magnifique au retour, à lui tout seul, il a éliminé l'ASM.

Vous êtes à nouveau en ligne