VIDEO. "Marre d'entendre des horreurs dans les stades" : Olivier Rouyer tacle les chants et banderoles homophobes

L'ancien international français réagit auprès de franceinfo après les incidents survenus ces dernières semaines au cours de matchs de Ligue 1.

"Ça fatigue, c'est usant, c'est ridicule, ça sert à rien." Alors que plusieurs matchs ont été interrompus en France en raison de chants et de banderoles homophobes, franceinfo a interrogé l'ex-joueur Olivier Rouyer. L'ancien international tricolore est le seul footballeur professionnel français à avoir fait son coming out.

Il salue la réaction de la Ligue professionnelle de football (LFP) et celle du gouvernement, même si elle est tardive. "Ces sanctions, ce n'est pas d'aujourd'hui, elles datent depuis très longtemps. Sauf que personne n'avait mis le doigt dessus et personne ne voulait réagir", commente l'ancien Nancéien. Pour Olivier Rouyer, la LFP va "dans le bon sens, dans la bonne direction".

Il propose "des chansons à la gloire des joueurs"

Pour certains supporters, les chants et les banderoles homophobes font partie du folklore. Et "tout le problème est là", juge Olivier Rouyer. Pour lui, c'est sous couvert de folklore "que l'on a accepté jusqu'à maintenant" ces "chants débiles".

Il demande aux supporters d'encourager les joueurs. "Faites une chanson comme j'en entends quand je regarde des matchs à la télé en Angleterre, des chansons extraordinaires et puis à la gloire des joueurs, lance-t-il. Là, vous allez amener de la force supplémentaire aux joueurs pour se défoncer sur le terrain." Et d'expliquer : "Ce n'est pas parce que vous allez insulter un spectateur adverse que le joueur sur le terrain va être réceptif à ça. Lui, il est dans son jeu. En revanche, quand vous avez tout le stade qui crie, qui chante… Pour l'avoir vécu, c'est extraordinaire, c'est génial."

Vous êtes à nouveau en ligne