"On a le sentiment que le club n’est pas dirigé", juge Jean-Michel Moutier, après la fin de saison laborieuse du PSG

Jean-Michel Moutier, en 2006.
Jean-Michel Moutier, en 2006. (MAXPPP)

Après sa défaite en finale de la Coupe de France face à Rennes samedi et une saison décevante, le Paris-Saint-Germain fait de nombreux déçus, dont l'ancien directeur sportif du club.

"On a le sentiment que le club n’est pas dirigé", a jugé lundi 29 avril sur franceinfo Jean-Michel Moutier, ancien directeur sportif du Paris Saint-Germain, alors que le club traverse une période de turbulence, après la défaite samedi 27 avril face à Rennes en finale de Coupe de France et une saison globalement décevante.

"Je n’ai rien contre Nasser Al-Khelaïfi [l’actuel président du PSG] mais quand vous avez une entreprise de 550 millions de budget et quand le patron n’est pas là tous les jours… On sent que les rôles ne sont vraiment pas déterminés", poursuit Jean-Michel Moutier.

Un mauvais management

Pour l’ancien directeur sportif du PSG entre 1991 et 1998, les récents échecs du club sont directement imputables à un mauvais management de la part des dirigeants.

J’ai travaillé avec Michel Denisot. Il était là tous les jours, je l’avais 10 fois par jour au téléphone et quand il y avait un problème, il savait taper du poing sur la table.Jean-Michel Moutierà franceinfo

"Ce qui est absurde, c’est qu’on connaît les joueurs. S’ils sentent que le président n’est pas là, surtout s’il y a une affection entre le président et les joueurs, les joueurs rentrent dans la faille. On sait comment ça se passe : ils vont lui taper dans le dos et lui dire 'tu es le meilleur président qu’on ait jamais eu' et pouvoir prolonger leur contrat", analyse-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne