Neuf bonnes raisons d'avoir maintenu Michel à la tête de l'OM

L\'entraîneur de l\'OM, Michel, lors d\'un match face à Toulouse, le 13 janvier 2016 au Stadium.
L'entraîneur de l'OM, Michel, lors d'un match face à Toulouse, le 13 janvier 2016 au Stadium. (PASCAL PAVANI / AFP)

Même si le club marseillais se traîne à la 13e place et n'a plus gagné à domicile depuis le mois d'août, on en a trouvé ! 

Malgré un bilan famélique, des joueurs démotivés, des dirigeants désabusés et des supporters en colère, l'Espagnol Michel a été maintenu à son poste d'entraîneur de l'OM par la présidente du club, Margarita Louis-Dreyfus. "Je suis rassurée par le professionnalisme et la volonté de Michel de mener à bien cette fin de saison", écrit-elle dans un communiqué, mardi 5 avril. Alors que la réception de Bordeaux, dimanche 9 avril, s'annonce bouillante, aidons les supporters de l'OM à voir la vie (un peu) plus en rose.

1Le remplacer coûterait cher

Remercier Michel et son staff coûterait environ 3 millions d'euros, indique L'Equipe. Une somme à la portée du chéquier de Margarita Louis-Dreyfus… mais pour installer qui à sa place ? Surtout à six petites journées de la fin du championnat. Hubert Fournier, l'ancien coach de Lyon, s'est dit disponible, tout comme l'ancienne gloire du Vélodrome Dragan Stojkovic. Des entraîneurs d'un calibre inférieur à ceux dont la direction marseillaise rêve, elle qui lorgne notamment du côté de Jorge Sampaoli, ex-coach du Chili. Enfin, comme le note RMC, ne pas remplacer Michel pour installer un autre entraîneur, c'est laisser toute latitude à un éventuel repreneur pour arriver avec ses hommes et son projet à l'intersaison.

2Le maintien ne devrait pas poser trop de problèmes

"On joue le maintien", a reconnu le milieu de terrain Abou Diaby lors de la défaite à Bastia, dimanche 3 avril. Avec un confortable matelas de six points d'avance sur le premier relégable, tout de même. Si les clubs continuent sur leur dynamique, l'OM devrait engranger 44 points et terminer à une piteuse 16e place. Mais rester en L1.

3Il travaille pour l'indice de notoriété de l'OM

Le calcul de répartition des droits télé va être terrible pour l'OM, qui avait touché près de 43 millions d'euros l'an passé. Leur mode de calcul est déterminé par trois facteurs : une part fixe, une part liée au classement, et un indice de notoriété, trusté par l'OM depuis des années. En continuant à faire parler du club, même en mal, Michel contribue à lui faire gagner de l'argent (il devrait quand même perdre 10 millions d'euros au total).

4Sinon, ce sera Jean-Claude Gaudin

C'est l'hypothèse avancée par Rachid Zeroual, charismatique président des Winners, sur France 3 Provence : "C'est à Jean-Claude Gaudin de remettre de l'ordre. C'est lui qui a vendu l'OM à Louis-Dreyfus pour 1 franc symbolique. Il est l'ultime recours pour remettre de l'ordre." Pas comme entraîneur, quand même, mais au cas où Margarita Louis-Dreyfus jetterait l'éponge. 

5Il stimule la créativité des artistes

Un clip de rap à la gloire de Marcelo Bielsa a été tourné cette semaine, indique La Provence. Raviver la nostalgie de l'ancien entraîneur argentin, c'est critiquer l'équipe aux commandes lors de la saison actuelle, et les deux chanteurs ne s'en privent pas. Adikson et Mesrime déplorent "la gestion actuelle de l’OM, la mentalité déplorable de la plupart des joueurs, et les résultats catastrophiques qui en découlent."

De l'avis général, la meilleure chronique de l'emblématique René Malleville est celle qui a suivi l'humiliation à domicile contre Rennes (2-5), mi-mars.

6Comme Bielsa, il révolutionne la tactique

Si, si ! 

7Il a ménagé les supporters cardiaques

Après une arrivée en fanfare marquée par une victoire 6-0 sur Troyes – certains supporters se voyaient déjà lutter jusqu'au bout avec le PSG pour le titre de champion –, la saison de l'OM s'est enfoncée dans une médiocrité molle, qui a évité des attaques cardiaques aux supporters les plus fragiles. Comme le montre ce graphique, avec une pointe à la 8e place, rares sont ceux qui ont rêvé du titre une fois le mois de septembre passé.

8Grâce à lui, le prix des billets est imbattable

Les tarifs pour la réception de Bordeaux et Nantes défient toute concurrence. Comptez 35 euros pour une bonne place en latérale. Pas sûr que cela suffise à remplir le Vélodrome, dont la fréquentation est en chute libre.

9Il a le compte Twitter le plus baroque de la Ligue 1

Rares sont les entraîneurs qui gazouillent en 140 caractères. Carlo Ancelotti disposait d'un compte lors de son passage au PSG, mais ne s'en servait pas. C'est bien simple : Michel est le seul technicien de L1 à s'être inscrit sur le réseau social. Et il prodigue à intervalles réguliers des aphorismes en français, en espagnol, voire parfois dans les deux langues, avec invariablement une photo de lui sous son meilleur profil. 

Vous êtes à nouveau en ligne