Le PSG signe le premier gros coup du mercato d’hiver

L\'international allemand Julian Draxler, 23 ans, qui évoluait à Wolfsburg, s\'est officiellement engagé avec le PSG jusqu\'en 2021, a annoncé le club parisien mardi. Ci-contre le 8 octobre 2016.
L'international allemand Julian Draxler, 23 ans, qui évoluait à Wolfsburg, s'est officiellement engagé avec le PSG jusqu'en 2021, a annoncé le club parisien mardi. Ci-contre le 8 octobre 2016. (THOMAS EISENHUTH / ZB)

Julian Draxler a signé pour quatre ans et demi au PSG, a annoncé mardi le club parisien. C’est le premier gros transfert du mercato d’hiver. L’occasion pour les clubs d’ajuster leurs effectifs.

Son transfert avait été annoncé fin décembre mais cette fois c’est officiel. Julian Draxler arrive au PSG, a annoncé mardi 3 janvier le club parisien. C’est le premier gros transfert du mercato d’hiver. L’occasion pour les clubs de recruter de nouveaux joueurs.

Le milieu offensif allemand a signé lundi un contrat de quatre ans et demi avec le club parisien. Le jeune joueur de 23 ans, champion du monde en 2014 avec la Mannschaft  alors qu'il n'avait pas encore 21 ans, a émergé à Shalke, avant d’être transféré il y a un an et demi à Wolfsburg, puis de rejoindre le PSG où il évoluera jusqu’en 2021.

Julian Draxler affiche une certaine polyvalence. Milieu de terrain offensif, il est aussi capable de jouer en attaque, notamment sur les ailes où il pourrait offrir des solutions supplémentaire pour épauler Edinson Cavani. C'est une "bonne opportunité" pour le club parisien, si l’on en croit Marc Keller, le président du Racing de Strasbourg. Ancien joueur de la Bundesliga, il connaît bien Julian Draxler, un joueur "posé, intelligent et extrêmement talentueux", selon lui. "Il est encore jeune, avec un mental à forger peut-être, mais il fait partie des joueurs extrêmement doués que l'on a en Allemagne. Je pense qu'il voulait absolument quitter Wolfsburg. La grande difficulté pour le PSG, c'est comment trouver actuellement sur le marché des joueurs capables de renforcer l'effectif, il n'y en a pas beaucoup. Et peut-être que pour le PSG c’est une bonne opportunité", poursuit le président du Racing de Strasbourg. Un atout de plus donc pour le Paris Saint-Germain, actuellement troisième de la Ligue 1 derrière Nice et Monaco.

Ça s’agite aussi à Marseille

A Marseille, le nouveau propriétaire américain Franck McCourt a annoncé qu'il investirait 200 millions d'euros lors des quatre prochaines années. Mais l’arrivée de Rudy Garcia sur le banc en cours de saison et le redressement opéré jusqu'à la 6e place ont quelque peu estompé l'urgence de recruter.

Janvier pourrait cependant être le mois des premières vraies opportunités. Dimitri Payet est l'une des pistes "sensation" de ce mercato d'hiver. L'international aux 32 sélections est actuellement en Angleterre, mais son aventure avec West-Ham semblerait lui donner le blues. L'entraîneur olympien l'aurait d'ailleurs contacté et même courtisé, même si le club anglais ne serait pas disposé à le laisser partir. En tout cas, l'OM veut absolument se renforcer cet hiver. Début décembre, Franck McCourt annonçait sur les ondes de la BBC : "Nous allons améliorer l'équipe" même si "la fenêtre hivernale n'est pas aussi bonne que celle de l'été..." 

De nombreuses rumeurs circulent, c'est une habitude à Marseille. Et ça fait aussi monter les prix. Tout et son contraire a d'ailleurs été dit sur les possibles arrivées d'Obi Mikel de Chelsea, de Jordan Amavi d'Aston Villa ou d’Iker Muniain de Bilbao. Mais ces noms laissent penser que l'OM peut monter d'un cran avant un recrutement certainement plus ambitieux l'été prochain.

Jean-Pierre Blimo, du service des Sports de franceinfo, revient avec Julien Moch sur le début de ce mercato d'hiver.
--'--
--'--