Jets de pétards pendant Metz-Lyon : le club ferme une tribune de son stade jusqu'à nouvel ordre

Un pétard a explosé près d\'Anthony Lopes, samedi 3 décembre, lors du match Metz-Lyon.
Un pétard a explosé près d'Anthony Lopes, samedi 3 décembre, lors du match Metz-Lyon. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Le président du FC Metz, Bernard Serin, a annoncé jeudi la fermeture de la tribune Est basse du stade Saint-Symphorien. Les pétards provenaient de cette partie de l'enceinte messine.

Après des jets de pétards pendant un match du FC Metz contre Lyon, le samedi 3 décembre, le président du FC Metz, Bernard Serin, a annoncé jeudi 8 décembre, dans un communiqué, une première mesure concernant la tribune Est basse : "En concertation avec les autorités publiques locales, nous avons ainsi décidé de procéder à la fermeture complète de la tribune Est basse du stade Saint-Symphorien jusqu’à nouvel ordre".

Création d'une commission pour trouver des mesures nouvelles et innovantes

Cette décision sera effective "jusqu'à la mise en œuvre des mesures qui auront été décidées" par une commission. Celle-ci "sera constituée" et "aura pour mission d’étudier toutes les mesures nouvelles et innovantes à mettre en œuvre, aussi bien en termes d’infrastructures et de travaux, que de modalités de commercialisation de la billetterie et de contrôles numériques aux entrées, pour maximiser la sécurité au stade Saint-Symphorien, déjà très importante, et dépasser les exigences règlementaires habituelles". Bernard Serin juge que ces règles "ne paraissent plus suffisantes, au regard du comportement actuel de certains individus dans le monde du football".

Pour les personnes abonnées à cette tribune, ou ayant déja acheté leur billet pour les prochaines rencontres, le président a expliqué qu'elles "se verront proposer, sans surcoût, un replacement automatique dans d’autres tribunes du stade Saint-Symphorien ou un remboursement de la moitié du prix de leur abonnement."

Le club ne reconnait plus le kop de la Horda Frénétik

La tribune Ouest basse reste quant à elle ouverte mais les contrôles d'identité seront renforcés à l'achat des billets (essentiellement en ligne) et à l'entrée dans le stade. Le président messin prévient par ailleurs que cette tribune sera également fermée "au moindre comportement condamnable". Les mêmes contrôles seront réalisés pour tout match à l'extérieur du FC Metz.

Dernière mesure déclinée par Bernard Serin, la Horda Frénétik, un kop de supporters, "qui n’a pas réussi à faire respecter la Charte des Supporters du FC Metz par ses membres ou par ses sympathisants, n’est plus, à compter de ce jour, reconnue par le FC Metz comme un groupe officiel de supporters".