Football : trois graphiques pour comprendre les salaires des joueurs de Ligue 1

Le PSG truste le haut du classement, avec sept des 10 joueurs les mieux payés de la Ligue 1.
Le PSG truste le haut du classement, avec sept des 10 joueurs les mieux payés de la Ligue 1. (BENOIT TESSIER / REUTERS)

France Bleu et le journal "L'Equipe" publie vendredi les salaires des joueurs des 20 clubs du championnat français.

Attention les yeux, le nombre de zéro sur les chèques des joueurs de Ligue 1 peut faire tourner la tête. Vendredi 16 décembre, France Bleu le journal L'Equipe publie les salaires des joueurs des 20 clubs du championnat français. Avec des sommes astronomiques pour certains joueurs des gros clubs, PSG en tête, mais aussi quelques restrictions budgétaires en fin de classement.

Le PSG truste le top 10 des joueurs les mieux payés

Il fait bon être joueur du Paris-Saint-Germain en 2016. Avec sept des 10 plus gros salaires de la Ligue 1, les joueurs du club qatari se placent loin devant leurs collègues. Logiquement, le capitaine de l'équipe, Thiago Silva se place en tête du classement. Il est le seul à dépasser le million d'euros de salaire brut mensuel.

Le salaire moyen en Ligue 1 s'établit à environ 50 000 euros par mois. "Dans l'ensemble, il n'y a pas de folie des grandeurs, les dirigeants sont raisonnables", analyse le président du syndicat Première Ligue dans L'Equipe. Ces salaires sont des estimations réalisées par France Bleu et le journal et ne prennent pas en compte les primes individuelles ou collectives touchées par les joueurs.

Des salaires moyens très disparates selon les clubs

Les salaires mirobolants de certains joueurs ne doivent pas éclipser les fortes disparités entre les différents clubs de Ligue 1. Ainsi, le salaire moyen des joueurs du PSG est 22 fois supérieur à celui des joueurs du club de Dijon, pourtant dans le même championnat.

Certains clubs ont même dû mettre en place des politiques de rigueur pour maintenir leurs comptes dans le vert, comme le FC Nantes. Après des années à signer des gros contrats pour des joueurs finalement décevants, le club nantais se serre la ceinture. A Nancy, une politique égalitaire a été mise en place, garantissant de faibles écarts de salaires entre joueurs, après trois ans en Ligue 2.

La Ligue 1, dernière du top 5 européen

Le revenu médian des joueurs du championnat français reste très modeste par rapport à celui de ses voisins européens.

De son côté, la Premier League anglaise continue à surclasser les championnats européens, grâce à des droits télévisuels exceptionnellement élevés. En mai 2016, le championnat a dévoilé le nouveau contrat de droits télé anglais qui entrera en vigueur la saison prochaine, avec près de 7 milliards d'euros sur trois saisons, contre 3,9 milliards pour le contrat qui s'achève.

Vous êtes à nouveau en ligne