Droits TV de la Ligue 1 de football : Canal+ a fait des offres à… 2 euros sur les lots 5 et 7

Un journaliste de Canal+ durant un match de Ligue 1 entre l\'Olympique de Marseille  et le RC Lens, en 2014.
Un journaliste de Canal+ durant un match de Ligue 1 entre l'Olympique de Marseille  et le RC Lens, en 2014. (MAXPPP)

Ces deux lots, qui comprennent notamment les trois multiplex et les matches de barrage, restent encore sur le marché. Les droits de diffusion pourraient être sous-licenciés.

Canal+ a fait des offres à seulement deux euros sur les lots 5 et 7 des droits TV de la période 2020-2024 du championnat de Ligue 1, a appris franceinfo mercredi 30 mai de source proche du dossier, alors que la Ligue de football professionnelle a dévoilé mardi 29 mai le résultat de son appel d'offre pour la retransmission des matchs du championnat. 

Ces deux lots n'ont finalement pas été attribués mardi, mais le seront dans le cadre de discussions de gré à gré. Le lot 5 comprenait les trois multiplex (J19, J37 et J38), les matches de barrage et le trophée des champions. Le lot 7 comprenait, quant à lui, les magazines de la semaine.

C'est le groupe espagnol Mediapro qui a raflé les lots principaux 1, 2 et 4, tandis que Canal+, le diffuseur historique de la Ligue 1, n'a obtenu aucun droit. Sur le lot 1 (comprenant notamment le match du dimanche à 21 heures), Mediapro a fait une offre de 330 millions d'euros, contre 260 millions d'euros pour Canal+, a-t-on appris de même source. 

Une stratégie "étonnante" pour Canal+

Invité de franceinfo mercredi 30 mai, le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP) Didier Quillot a confirmé que Canal + "a fait une offre sur chacun des sept lots" proposés mais que "son offre n'a pas été la meilleure sur l'ensemble des sept lots".

La stratégie de Canal+ a été particulièrement étonnante. Au fil de la journée, nous n'avons pas du tout compris ce que faisait Canal+ dans les montants que le groupe mettait.Didier Quillot, directeur général de la LFPà franceinfo

"Je pense que ce qu'ils ont fait hier, c'est simplement la confirmation du fait qu'ils pensent qu'il existe un modèle alternatif [pour Canal+], sinon, ils auraient mis le prix qu'il fallait", a estimé le directeur général de la LFP.

Le président du directoire de Canal+ avait récemment prévenu que le groupe entendait investir "de manière proportionnée" dans les droits de retransmission du championnat de Ligue 1. Ils ont été attribués mardi 29 mai pour un montant record de 1,15 milliard d'euros par an pour la période 2020-2024.