Disparition d'Emiliano Sala : le FC Nantes sanctionné par la LFP pour l'usage de fumigènes lors de deux hommages des supporters

Les supporters du FC Nantes allument des fumigènes et déploient une banderole à l\'éffigie d\'Emiliano Sala lors d\'un match de Ligue 1 contre Saint-Etienne, à Nantes, le 30 janvier 2019, première rencontre des Canaris depuis la disparition de leur ancien attaquant.
Les supporters du FC Nantes allument des fumigènes et déploient une banderole à l'éffigie d'Emiliano Sala lors d'un match de Ligue 1 contre Saint-Etienne, à Nantes, le 30 janvier 2019, première rencontre des Canaris depuis la disparition de leur ancien attaquant. (STEPHANE MAHE / REUTERS)

La Ligue de football professionnel, qui sanctionne les clubs quand des engins pyrotechniques sont allumés dans leurs tribunes, n'a pas fait d'exception.

Pour les supporters du FC Nantes, c'était une façon de rendre un hommage vibrant à Emiliano Sala, l'ex-attaquant argentin du club disparu en mer le 21 janvier. Mais la Ligue de football professionnel n'a pas apprécié l'utilisation de fumigènes dans les tribunes du stade de la Beaujoire, lors des matchs de Ligue 1 contre Saint-Etienne et Nîmes.

La commission de discipline de la LFP a donc infligé, mercredi 20 février, une amende au club canari. Le FC Nantes devra s'acquitter d'une sanction financière de 16 500 euros pour "usage d'engins pyrotechniques et jets d'objets" lors du match contre Saint-Etienne, et de 4 500 euros pour les mêmes raisons après la rencontre face à Nîmes.

Des sanctions courantes contre les fumigènes

La réception de Saint-Etienne, le 30 janvier, était le premier match disputé par les Canaris après la disparition de leur ancien joueur. La réception de Nîmes, le 10 février, a eu lieu trois jours après l'annonce officielle de la mort de l'Argentin. Lors de ces deux matches à la Beaujoire, le stade de Nantes, les supporters avaient utilisé notamment des tifos et des fumigènes en mémoire de leur ex-buteur.

Contactée par l'AFP, la Ligue de football professionnel n'a pas souhaité faire de commentaire. L'utilisation de fumigènes dans les tribunes fait régulièrement l'objet de sanctions contre les clubs de la part de la LFP. Mais sur Twitter, certains ont déploré que la Ligue n'ait pas fait d'exception compte tenu du contexte particulier de la disparition d'Emiliano Sala.

Vous êtes à nouveau en ligne