Vikash Dhorasoo lors de son arrivée à une audience de conciliation au conseil de prud’hommes, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), à la suite de son licenciement du PSG.
Vikash Dhorasoo lors de son arrivée à une audience de conciliation au conseil de prud’hommes, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), à la suite de son licenciement du PSG. (FRANCK FIFE / AFP)

"C'est violent de se retrouver à l'ANPE en étant footballeur" : Vikash Dhorasoo se raconte dans une autobiographie

L'ancien footballeur du PSG, Vikash Dhorasoo, est revenu, dimanche 12 novembre pour franceinfo, sur sa fin de carrière à l'occasion de la sortie de son autobiographie, intitulée Comme ses pieds. Dans ce livre publié aux éditions du Seuil, le milieu de terrain lâche quelques confessions.

Une fin de carrière malheureuse

Réputé pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, l'ex-Bleu est revenu sur l'épisode de son divorce avec le club parisien qui a entaché sa fin de carrière. "J'aurais aimé éviter le licenciement au PSG. Ça a été dur. Je n'ai pas eu une fin heureuse dans ma carrière", a-t-il confié.

Quelques mois plus tôt, Vikash Dhorasoo a pourtant offert au PSG une victoire en finale de la Coupe de France. C'était en 2006. Il a inscrit son seul but sous les couleurs du club de la capitale contre l'ennemi juré marseillais. Cela ne suffira pas. Le divorce avec les dirigeants du club est déjà consommé. "Je n'ai plus jamais rejoué au football après ça", a déploré le milieu de terrain.

Le 11 octobre 2006, il reçoit une lettre recommandée qui met fin à son contrat de travail. "J'aurais voulu une fin plus heureuse pour moi, pour mes parents, mes frères et sœurs, mes potes, me voir un jour faire un dernier match. Mais non, je ne l'ai pas eu, a regretté Vikash Dhorasoo, avant de poursuivre. C'est violent de se retrouver un jour à l'ANPE en étant footballeur."

"Le lendemain de mon licenciement, il y a zéro actualité et je me retrouve en Une de tous les journaux", Vikash Dhorasoo
--'--
--'--

Le joueur indo-mauricien formé au Havre s'est alors trouvé au cœur de l'actualité : "Je n'ai pas eu de chance. Le lendemain de mon licenciement, il y a zéro actualité et je me retrouve en Une de tous les journaux, s'est remémoré Vikash Dhorasoo. Ma fille rentre de l'école et me demande : 'Ça veut dire quoi être viré ?'" Le milieu de terrain a aussi le regret que sa fille ne l'ait "jamais vu jouer".

Cet épisode laisse un goût amer à Vikash Dhorasoo. Pour autant, elle lui donne l'occasion de rappeler dans son autobiographie qu'un joueur de football professionnel n'est pas tout puissant : "On est des salariés d'une entreprise. On a un patron. On n'est pas grand-chose. Quand j'ai été viré du PSG, je me suis retrouvé à l'ANPE. Je n'ai pas de pouvoir. On ne me consulte pas. Je suis un salarié d'une entreprise bien payé, c'est tout !"

plus