Ligue 1 : Paris laisse encore filer des points

Le défenseur brésilien du PSG David Luiz devant le Monégasque Joao Moutinho, le 5 octobre 2014 au Parc des princes.
Le défenseur brésilien du PSG David Luiz devant le Monégasque Joao Moutinho, le 5 octobre 2014 au Parc des princes. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Le PSG a été rejoint au score par Monaco dans les arrêts de jeu, dimanche soir. Marseille, Lyon et Nantes réalisent les bonnes opérations de cette 9e journée.

1- Marseille, 22 points (vainqueur à Caen, 1-2). L'OM est au septième ciel. Les hommes de Marcelo Bielsa ont signé leur septième victoire consécutive, et confortent leur place de leader. Les Marseillais peuvent une nouvelle fois remercier leur buteur, André-Pierre Gignac, auteur d'un neuvième but en neuf rencontres.

2- Bordeaux, 17 points (battu à Reims, 1-0). Les Girondins ont raté le coche. Face à Reims, qui venait pourtant d'encaisser huit buts en deux matchs, Bordeaux n'a pas réussi à trouver le chemin des filets. Et laisse Marseille prendre de la distance.

3- Paris, 15 points (tenu en échec par Monaco 1-1). Comme contre Lyon il y a deux semaines, le PSG a laissé filer deux précieux points dans la course au titre. Paris, seule équipe de Ligue 1 encore invaincue, a concédé dimanche son sixième match nul en seulement neuf journées !

4- Lille, 15 points (battu à Lyon, 3-0). En cas de victoire à Lyon, les Nordistes avaient l'occasion de profiter de la défaite de Bordeaux pour s'emparer de la deuxième place. En vain. Auteurs d'une piètre prestation à Gerland, les Lillois ont été sèchement battus.

5- Nantes, 15 points (vainqueur à Guingamp, 0-1). Les Canaris font une bonne opération. Vainqueur à Guingamp grâce à un but marqué à la demi-heure de jeu, Nantes gagne cinq places au classement et se rapproche du podium.

6- Lyon, 14 points (vainqueur face à Lille, 3-0). Les Gones peuvent remercier Alexandre Lacazette. Face à Lille, le buteur lyonnais a inscrit un triplé, permettant à son équipe de poursuivre sa remontée au classement. 

7- Montpellier, 14 points (concède le nul contre Nice, 1-1). Les hommes de Rolland Courbis pensaient tenir leur cinquième victoire de la saison. C'était sans compter sur l'égalisation de la tête, dans les arrêts de jeu, du Niçois Alassane Pléa.

8- Toulouse, 14 points (vainqueur à Saint-Etienne, 0-1). Les Toulousains poursuivent leur bonne série. Non seulement les hommes d'Alain Casanova n'ont plus perdu depuis quatre matchs, mais, en plus, ils ont signé une deuxième victoire consécutive à l'extérieur. Des bons résultats qui leur permettent de grimper à la huitième place au classement.

9- Metz, 14 points (battu par Evian 3-0). Coup d'arrêt pour les Lorrains. Après trois victoires consécutives, ils sont tombé sur un os à Annecy, sèchement battus par Evian.

10- Saint-Etienne, 14 points (battu par Toulouse, 0-1). Les Stéphanois ont accusé le coup. Tenus en échec jeudi en Ligue Europa par les Ukrainiens de Dniepropetrovsk, les Verts ont montré un visage fatigué, dimanche, et se sont révélés incapables de mettre en danger les Toulousains.

11- Nice, 14 points (obtient le nul face à Montpellier). Après avoir disposé de Lille, puis de Monaco, les Niçois sont tenus en échec dans leur Arena Stadium. Et à une minute près, la défaite leur pendait au nez.

12- Rennes, 11 points (bat Lens 2-0). Ils n'avaient pris qu'un point lors de leurs quatre derniers matches. Les Bretons sortent la tête de l'eau face à Lens, grâce à un doublé de Paul-Georges Ntep.

13- Monaco, 11 points (obtient le nul à Paris 1-1). Les Monégasques évitent la correctionnelle avec ce match nul obtenu dans les arrêts de jeu. Mais le club de la principauté reste loin des premiers rôles.

14- Lorient, 10 points (bat Bastia 2-0). Les Merlus mettent fin à une mauvaise série de quatre défaites grâce à deux buts marqués en deuxième mi-temps.

15- Evian, 10 points (écrase Metz 3-0). Après un début de saison catastrophique, Evian signe une troisième victoire de rang, et de belle manière. 

16- Reims, 10 points (tombeur de Bordeaux, 1-0). C'est le bon coup de la journée. Auteurs d'un début de saison très moyen, les Rémois, qui venaient d'encaisser huit buts en deux matchs, ont fait tomber les Girondins, deuxièmes au classement. Une bouffée d'air qui permet au Stade de Reims de remonter de plusieurs places.

17- Caen, 8 points (battu sur le fil par l'OM, 1-2). Mené au score à quinze minutes du coup de sifflet final, le Stade Malherbe a cru tenir le point du nul à cinq minutes de la fin du match, grâce à une égalisation de Musavu-King. C'était sans compter sur l'attaquant olympien André-Pierre Gignac, auteur d'un but décisif dans les toutes dernières secondes. Caen n'a plus gagné depuis le 23 août.

18- Lens, 8 points (battu à Rennes 2-0). Les Sang et Or font leur entrée en zone de relégation. Depuis sa victoire contre Lyon, fin août, Lens n'a pris que deux points en cinq rencontres.

19- Bastia, 7 points (battu par Lorient 2-0). Sur une pelouse de Furiani en piteux état, les Corses ont livré un match sans éclat qui pourrait les enfoncer dans la crise.

20- Guingamp, 6 points (battu par Nantes, 0-1). Les choses ne s'améliorent pas du côté du Roudourou. Face à Nantes, les Costarmoricains ont encaissé une quatrième défaite consécutive, et restent englués en dernière position avec six petits points.