Ligue 1 : chassé croisé entre Valenciennes et Evian-TG pour le maintien

La joie du buteur d\'Evian Thonon Gaillard, Clarck N\'Sikulu, qui marque à Toulouse, le 22 mars 2014.
La joie du buteur d'Evian Thonon Gaillard, Clarck N'Sikulu, qui marque à Toulouse, le 22 mars 2014. (PASCAL PAVANI / AFP)

Le bas du classement est plus serré que jamais. 

Toute l'actualité de votre club après la 30e journée de Ligue 1, disputée les 21, 22 et 23 mars en deux phrases, pas toujours sympas. 

1- PSG 73 points (vainqueur de Lorient 1-0). Seulement 1-0, avez-vous dit ? "On ne prétend pas gagner tous nos matches trois ou quatre à zéro, mais même dans la douleur, on est parvenu à s’imposer", se félicite Laurent Blanc. Dans le même temps, Chelsea, futur adversaire en Ligue des champions, en a passé six à Arsenal.

Les joueurs du PSG se congratulent après le but marqué à Lorient, le 21 mars 2014. 
Les joueurs du PSG se congratulent après le but marqué à Lorient, le 21 mars 2014.  (FRED TANNEAU / AFP)

2- Monaco 62. Reçoit Lille dimanche à 21 heures

3- Lille 53. Se déplace à Monaco dimanche à 21 heures

4- Saint-Etienne 48. Reçoit Sochaux dimanche à 14 heures. 

5- Lyon 45. Se déplace à Guingamp dimanche à 17 heures. 

6- Marseille 44 (battu à domicile par Rennes 0-1).  "C'est un match catastrophique", a reconnu le milieu de l'OM Mathieu Valbuena, sur Canal +. Avec six défaites à domicile, l'OM présente son pire bilan au Vélodrome depuis 2004-05.

7- Reims 43 (battu à Bastia 0-2). Reims est l'équipe qui encaisse le plus de buts dans le dernier quart d'heure. Petite satisfaction : les Rémois ont encaissé leurs deux buts avant la pause. Sans doute la seule note positive de la soirée...

8- Toulouse 43 (rattrapé in extremis par Evian-TG 1-1). "Sur l'ensemble de la partie, le nul est assez logique, constate Alain Casanova, dont l'équipe manque une belle occasion de remonter à la 5e place. Le scénario est difficile à avaler [égalisation savoyarde à la 88e], mais on était trop loin du niveau affiché dernièrement pour battre une équipe venue pour faire un bon match."

9- Bordeaux 42 (encore accroché à domicile, par Nice, 1-1). Bordeaux = ennui ? Ça commence à se savoir. Comme le relève le journal Sud-Ouest, les Girondins ont perdu 11 000 spectateurs en 4 ans.

10- Bastia 40 (vainqueur de Reims 2-0). Bastia a décroché son maintien, mais l'entraîneur Frédéric Hantz n'est pas ravi du match de son équipe. "Pour moi, cet équipe n'a pas dégagé tout son potentiel. On est capables de faire mieux."

11- Nice 38 (ramène un point de Bordeaux 1-1). "C'était un vrai bon match de notre part", se félicite Claude Puel, qui tient à peu près toujours le même discours à l'issue des conférences de presse. Mine de rien, Nice reste sur deux victoires et un nul.

12- Lorient 36 (battu par le PSG 0-1). Le coach des Merlus Christian Gourcuff n'était pas trop exigeant face à l'ogre de la L1 : "on n’a pas été ridicule. On a participé au spectacle, c’est ce qu’on voulait."

13- Nantes 36 (vainqueur de Montpellier 2-1). C'est la première victoire de Nantes depuis 9 journées, mais que ce fut difficile ! Les Canaris ont été sauvés par leur barre à la 89e face des Montpelliérains réduits à 9...

Les supporters nantais, heureux de la victoire de leur équipe face à Montpellier, le 22 mars 2014. 
Les supporters nantais, heureux de la victoire de leur équipe face à Montpellier, le 22 mars 2014.  (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

14- Guingamp 35. Reçoit Lyon dimanche à 17 heures. 

15- Montpellier 34 (battu à Nantes 1-2). Rolland Courbis, l'entraîneur héraultais, refuse d'accabler l'arbitre, qui a expulsé deux de ses joueurs. "Même si j'ai un métier qui m'oblige à positiver, je regarde notre niveau d'ensemble, et je ne suis pas inquiet pour autant. On a failli égaliser à neuf contre onze. J'ai la confirmation que nous sommes très difficiles à battre."

16- Rennes 34 (vainqueur à Marseille 1-0). "On respire mais on ne se relâche pas, ça va être dur jusqu'au bout. C'est un petit pas vers le maintien car on est plusieurs équipes à se battre. Il y a d'autres échéances. On va souffler un petit peu, on se prépare toujours à souffrir", analyse l'entraîneur rennais Philippe Montanier, qui n'oublie pas le calendrier de son club les prochaines semaines (Lille, Monaco, Paris, Saint-Etienne...).

17- Evian 31 (ramène un point de Toulouse 1-1). "J'avais l'impression que ce n'étaient pas les mêmes joueurs sur le terrain par rapport à la semaine dernière", estime Pascal Dupraz, l'entraîneur savoyard, pas content.

18- Valenciennes 28 (battu en fin de match par Ajaccio 2-3). Valenciennes menait jusqu'à la 87e minute, avant de craquer. "On a gaspillé tant d'effort, tant de points récoltés ces dernières semaines, en quelques minutes de temps", peste Ariël Jacobs, le coach valenciennois.

19- Sochaux 25. Se déplace à Saint-Etienne dimanche à 14 heures. 

20- Ajaccio 18 (vainqueur à Valenciennes 3-2). Ajaccio, 3 tirs cadrés, 3 buts, mené jusqu'à la 87e minute, un joueur qui marque un doublé pour ses débuts en Ligue 1, et qui gagne sa première victoire à l'extérieur. Vous avez dit miracle ?