Les Pays-Bas à l'Euro 2012 : joue-la comme Saturnin le canard

Un supporter des Pays-Bas lors d\'un match contre la Hongrie, le 25 mars 2011. 
Un supporter des Pays-Bas lors d'un match contre la Hongrie, le 25 mars 2011.  (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

L'équipe de bouchers du dernier Mondial s'est compromise dans une pub avec des palmipèdes en plastique qui couinent. Malaise.

L’anecdote qui fait tache. Cette publicité pour une chaîne de supermarché néerlandaise, avec une bande-son entre David Guetta et La danse des canards avec des petits palmipèdes en plastique qui font du bruit, dure trois minutes, mais vaut la peine qu’on la regarde jusqu’au bout. Comment toutes les stars de la sélection ont-elles pu se compromettre là-dedans?

Le joueur que vous avez une chance de connaître. Mark Van Bommel. Le rugueux milieu défensif du Milan AC est celui qui incarne le changement du jeu hollandais de football total avec des arabesques en attaque à un jeu collectif très physique où les crampons volent haut.

Leur tactique. Des tacles à la gorge et on passe la balle à Robin Van Persie, le meilleur buteur d’Arsenal (et l’un des goleadors les plus efficaces d’Europe). Et on oublie les divisions raciales entre joueurs nés aux Pays-Bas et ceux nés au Surinam qui ont miné l’équipe dans les années 1990, alors qu’elle était objectivement plus forte que le onze actuel.
 
Le coin des pronostiqueurs. 
Etre tombé dans le "groupe de la mort" n’incite pas à se projeter au-delà du troisième match de poules.

Le coin des supporters. 
De très loin les plus imaginatifs. A La Haye, ils ont décoré une rue entière aux couleurs de l'équipe nationale, et en Pologne, ils vont gagner haut la main le concours du meilleur costume de fan.

Dans le même groupe
- la fiche du Portugal
-
la fiche du Danemark
-
la fiche de l'Allemagne

Vous êtes à nouveau en ligne