Le numéro deux de l'Olympique lyonnais s'excuse après ses propos misogynes

Bernard Lacombe, conseiller du président de l\'Olympique lyonnais, le 24 octobre 2012 au stade de Gerland de Lyon (Rhône). 
Bernard Lacombe, conseiller du président de l'Olympique lyonnais, le 24 octobre 2012 au stade de Gerland de Lyon (Rhône).  (PHILIPPE MERLE / AFP)

Bernard Lacombe, conseiller du président de l'OL, avait déclaré qu'il ne parlait "pas de foot avec les femmes", préférant qu'elles "retournent à leurs casseroles".

"Je suis désolé si mes propos (…) ont pu blesser les femmes, et en particulier les sportives et les footballeuses." Le numéro deux de l'Olympique lyonnais (OL), Bernard Lacombe, s'excuse, mardi 26 mars, après ses propos misogynes tenus la veille sur l'antenne de RMC.

Invité de l'émission "Luis Attaque", le conseiller du président de l'OL n'avait pas apprécié qu'une auditrice souhaite qu'on laisse Karim Benzema sur le banc de touche pour le match France-Espagne mardi. Bernard Lacombe avait alors lancé : "Je ne parle pas de foot avec les femmes, c'est ma vision des choses. Qu'elles retournent à leurs casseroles."

"Ma seule intention était de répondre par une boutade à une énième critique à l’encontre de Karim Benzema, avec une mise en cause de ses qualités qui m’est apparue particulièrement gratuite et inacceptable", plaide-t-il dans un communiqué, publié mardi après-midi sur le site du club. "J’aurais réagi avec autant de véhémence si cette critique sur Karim Benzema était venue d’un homme, avec des mots évidemment différents mais certainement tout aussi colorés", assure-t-il. "Je ne souhaitais attaquer personne, mais simplement défendre un joueur qui ne mérite pas un tel traitement", conclut-il.

Vous êtes à nouveau en ligne