Le numéro deux de l'Olympique lyonnais refuse de parler foot avec les femmes

Bernard Lacombe, numéro deux de l\'Olympique lyonnais, lors d\'une conférence de presse à Lyon, le 15 mai 2012.
Bernard Lacombe, numéro deux de l'Olympique lyonnais, lors d'une conférence de presse à Lyon, le 15 mai 2012. (PHILIPPE MERLE / AFP)

"Qu’elles s’occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux", a lancé Bernard Lacombe à une auditrice qui l'interrogeait sur RMC.

Bernard Lacombe ne fait pas dans la dentelle : il assume sa misogynie quand une femme veut l'interroger sur les contre-performances de Karim Benzema en équipe de France. Invité de l'émission "Luis Attaque" sur RMC lundi 25 mars, le numéro deux de l'Olympique lyonnais (OL) n'a pas apprécié qu'une auditrice souhaite qu'on laisse Karim Benzema sur le banc de touche pour le match de la France face à l'Espagne mardi.

"Je ne discute pas avec les femmes de football ! Je le dis parce que c’est mon caractère. C’est comme ça. Qu’elles s’occupent de leurs casseroles et puis ça ira beaucoup mieux", a lancé le bras droit de Jean-Michel Aulas, le président de l'OL. 

Muet depuis le 5 juin et sifflé par une partie du public du Stade de France vendredi, Karim Benzema traverse une passe très délicate avec les Bleus. L'attaquant a étendu à onze sa série de matchs sans but en sélection, essentiellement par maladresse parce qu'il s'est trouvé à au moins trois reprises en position idéale pour marquer lors des qualifications pour la Coupe du monde 2014. Ajoutez à cela, selon l'auditrice de RMC qu'il "n’a pas chanté La Marseillaise et n’est pas représentatif d’un Bleu". Mais pour Bernard Lacombe, une femme n'a pas à s'attaquer à Karim Benzema. Comme le note Rue89, les joueuses de l'OL, dix fois championnes de France et double-championnes d’Europe, apprécieront.

Vous êtes à nouveau en ligne