L'ancien entraîneur du FC Barcelone Tito Vilanova est mort

Tito Vilanova, le 30 avril 2013, lors d\'une conférence de presse, à Sant Joan Despi, près de Barcelone (Espagne).
Tito Vilanova, le 30 avril 2013, lors d'une conférence de presse, à Sant Joan Despi, près de Barcelone (Espagne). (LLUIS GENE / AFP)

Il est décédé à l'âge de 45 ans d'un cancer. Il avait quitté ses fonctions au Barça en juillet 2013.

Il avait dû être admis en urgence à l'hôpital, pour y être opéré jeudi 24 avril. L'ancien entraîneur du FC Barcelone Tito Vilanova, qui souffrait d'un cancer, est mort à l'âge de 45 ans, annonce son ex-club de foot, vendredi, sur Twitter.

Hospitalisé dans un "état délicat"

"Tito a dû être hospitalisé vendredi dernier, selon les premières informations, après une aggravation du cancer de la glande parotide dont il souffre depuis un certain temps et a été opéré jeudi après-midi, dans une intervention programmée précédemment", écrivait le quotidien Sport, très proche du Barça.

D'autres médias évoquaient "un état délicat". Le quotidien sportif Marca faisait ainsi état d'une "opération d'urgence en raison de complications gastriques" et d'un "état très grave".

Adjoint puis successeur de Pep Guardiola

En avril 2012, l'Espagnol Tito Vilanova avait succédé au poste d'entraîneur du Barça à Pep Guardiola, aujourd'hui coach du Bayern, après avoir été son adjoint. Vilanova, ancien milieu de terrain formé au FC Barcelone, n'y est jamais parvenu au plus haut niveau, et a joué dans plusieurs clubs espagnols avant de revenir au Barça comme formateur des jeunes. Devenu en 2007 l'adjoint de Pep Guardiola, alors entraîneur de l'équipe B, en troisième division, il l'avait suivi en 2008 à la tête de l'équipe première.

Opéré une première fois en novembre 2011, il avait succédé à Guardiola, parti du Barça en avril 2012, avant de subir une nouvelle intervention en décembre 2012 pour revenir en janvier à son poste, conduire l'équipe au titre national en mai 2013 et recevoir le titre de meilleur entraîneur espagnol de la saison. En juillet de la même année, il quittait son poste en raison d'une nouvelle détérioration de son état de santé, laissant sa succession à Gerardo Martino.

Vous êtes à nouveau en ligne