J-100 : tout ce qu'il faut savoir de l'Euro 2016

(Le nouveau stade de Lyon fin prêt pour l'Euro 2016 © KONRAD K./SIPA)

Du 10 juin au 10 juillet, l'Euro 2016 sera la première grande manifestation populaire organisée en France depuis les attentats. La sécurité va donc être renforcée cet été dans et autour des stades.

Les stades ne vont pas ressembler à des camps retranchés mais pour s'asseoir dans son siège, ça va prendre un peu de temps. Les spectateurs vont devoir passer au moins deux contrôles. Une  première fouille avec palpation avant d'arriver aux abords du stade puis une deuxième vérification. Il y aura aussi des contrôles aléatoires. Conséquence de ce double "barriérage" au stade de France par exemple, tous les bars, les restaurants, les commerces situés juste à côté vont se retrouver en dehors de ce périmètre. C'est problématique assure Elena qui travaille dans une brasserie située juste en face du stade. "On sera les spectateurs des spectateurs de l'Euro ". Elle le regrette et pourtant le 13 novembre, lorsqu'un kamikaze s'est fait sauter à quelques mètres de son établissement, elle était de service. "J'ai été marquée mais la vie continue ".

 

Elle n'est pas la seule commerçante à être déçue. Ce pré-filtrage doit permettre de fluidifier l'arrivée dans le stade et moins de files d'attente, c'est aussi moins de risques. Cette mesure n'a d'ailleurs pas été mise en place uniquement en raison de la menace  d'attentat. L'UEFA prévoyait déjà avant le mois de novembre de disposer de plus de places pour ses partenaires officiels. Certaines communes espéraient pouvoir négocier. Depuis les attentats c'est impossible. Autre mesure de sécurité évoquée : le contrôle d'identité aux frontières pourrait être rétabli durant l'Euro.

 

Autre point sensible les "fans zones"

 

Ces "fans zones" permettent aux supporters de regarder les matchs sur écran géant avec des animations et des concerts. Elles  devraient rassembler en France 7 à 8 millions de personnes durant toute la compétition. A Marseille, la "fans zone" sera installée sur les plages du Prado, à  Lyon ce sera place Bellecour,  à Paris sur  le Champ-de-Mars, à Lille sur le parvis de la gare Lille-Europe. Ces lieux clos ont été maintenus parce que, de toute façon, il y aura toujours des rassemblements en ville, que ce soit dans un bar,  devant  une télé  ou autres. Donc concentrer le plus de monde possible dans un endroit  sécurisé avec là aussi  fouilles à l'entrée, ce n'est pas forcément la pire des idées. Mais le problème c'est le coût : plus de sécurité, c'est plus de dépenses. A Bordeaux par exemple ce sera un million d'euros de plus que prévu. Et il y a des lieux qui ne répondent plus aux nouvelles normes. A  Saint-Denis, la mairie avait prévu d'installer l'écran géant à côté de la basilique dans un milieu hyperurbanisé. Une idée qu'il faut abandonner indique Fabienne Soulas, maire adjointe chargée du dossier de l'euro 2016 à Saint-Denis : "Il y a des bâtiments tout autour et donc on ne peux pas contrôler tous les accès et tous les publics. Le public qui est rassemblé à l'intérieur de la "fans zone" doit être éloigné de tous points où un tireur pourrait être embusqué".   

A Saint-Denis, il y aura tout de même une "fans zone". On devrait savoir où d'ici une quinzaine de jours 

Les stades sont-ils tous prêts?

 

Tous terminés, rénovés ou flambants neufs. Ils sont dix et le  dernier livré, c'est le Parc OL avec ses 59.000 places. Le premier match a eu lieu début janvier. Pour les accès, beaucoup de monde dans les tramways au moment des heures de match, juste avant ou juste après les rencontres mais rien à voir avec  Bordeaux où les trams sont saturés. Il a même fallu pour les voitures mettre en place un nouveau plan de circulation mi-février afin d'éviter les problèmes rencontrés  depuis l'inauguration : des bouchons immenses parfois plus de deux heures pour aller au stade et quasiment les mêmes problèmes dans le sens retour.

 

Est-ce qu'on peut encore acheter des billets?

 

Les deux grandes phases d'achats de billets sont maintenant passées, grand public, V.I.P et  les invitations, soit  2 millions et demi de spectateurs. Un portail de reventes  de billets va être mis en place sur le site de l'Euro 2016 le 9 mars prochain. Il est destiné notamment aux spectateurs qui ont acheter leur billet, un peu en aveugle, avant le tirage au sort, sans connaitre les affiches. Ils achetaient une ville et un match donc si la rencontre  ne vous convient pas ou si vous n'êtes plus libre, il y a la possibilité de revendre vos tickets et donc du même coup d'en acheter.

 

Est-ce que le président de l'UEFA, Michel Platini, pourra assister à l'Euro?

 

Il ne peut assister à aucune manifestation officielle en tant qu'officiel. En clair pour aller dans l'un des stades cet été, s'il est toujours suspendu, il faudra qu'il paie sa place. Maintenant s'il est invité ou s'il se rend à l'Euro en tant que consultant pour un média, il n'y a pas encore de position arrêtée. De toute façon, on reste dans la spéculation car on le sait Michel Platini a décidé de faire appel de sa suspension devant le tribunal arbitral du sport. Et il prendra une décision, une fois que le T.A.S aura statué.  

 

A LIRE AUSSI ►►► Euro 2016 : découvrez les matches dans les stades près de chez vous

A LIRE AUSSI ►►► Euro 2016 : découvrez la carte des camps de base des 24 équipes

Vous êtes à nouveau en ligne