Incidents en marge de Bastia-OM : cinq hommes jugés aujourd'hui

(Le 9 août dernier, 44 policiers et gendarmes avaient été blessés à Bastia ©)

Neuf jours après les violences survenues entre policiers et supporters lors du match de Ligue 1 entre Bastia et l'OM, cinq hommes ont été placés en garde à vue lundi. Ils seront jugés en comparution immédiate ce mardi. Selon le ministère de l'Intérieur, 44 policiers et gendarmes avaient été blessés lors de ces affrontements.

La première journée de la saison 2014-2015 de Ligue 1 avait commencé dans la violence, le 9 août dernier, à Bastia. Neuf jours après le match entre le Sporting et l'Olympique de Marseille, cinq personnes ont été interpellées ce lundi et placées en garde à vue. Ils seront jugés en comparution immédiate ce mardi après-midi. La justice leur reproche d'avoir jeté des projectiles sur les policiers et gendarmes qui assuraient le maintien de l'ordre autour du stade Armand Cesari. 

Lors de ces violences, selon le ministère de l'Intérieur, 44 policiers et gendarmes avaient été blessés, victimes notamment de jets de divers projectiles et d'explosions de bombes agricoles. Le gouvernement, Bernard Cazeneuve le ministre de l'Intérieur en tête, avait réclamé à la Ligue de football professionnel des sanctions après ces faits.

Vous êtes à nouveau en ligne