Incidents lors de Marseille-Lyon : le virage sud du Vélodrome fermé pour le prochain match de l'OM

Le match entre l\'OM et l\'OL avait été interrompu, dimanche 20 septembre, au stade Vélodrome à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Le match entre l'OM et l'OL avait été interrompu, dimanche 20 septembre, au stade Vélodrome à Marseille (Bouches-du-Rhône). (PHILIPPE LAURENSON / BLUEPIX / AFP)

Le club phocéen a également été sanctionné d'un match à huis clos total avec sursis et de 40 000 euros d'amende.

L'Olympique de Marseille s'en sort plutôt bien. Le club phocéen a été sanctionné de deux matches à huis clos partiels, dont un a déjà été purgé contre Angers, a annoncé jeudi 15 octobre la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). Une décision qui fait suite aux incidents ayant émaillé sa rencontre contre Lyon le 20 septembre, au stade Vélodrome.

Cette clémence s'explique notamment par "les efforts" du club visant à restaurer son autorité dans le stade Vélodrome et ses mesures de sécurité prises dans la foulée de cette rencontre houleuse.

Jets de pétards et match interrompu

Par deux fois, le match avait dû être interrompu par les arbitres. L'une de ces pauses avaient duré plus de 20 minutes en plein milieu de la seconde mi-temps. Des pétards et des bouteilles en verre avaient été jetés sur la pelouse par les supporters, des feux de bengale allumés (dont l'un avait touché le gardien lyonnais). Une potence à l'effigie de Mathieu Valbuena, ancien joueur marseillais, avait aussi été exhibée.

Pour ces incidents, le virage sud a écopé de deux fermetures, et le virage nord d'une seule. Seul le virage sud sera donc encore fermé dimanche pour la réception de Lorient lors de la 10e journée de Ligue 1 : les deux virages avaient en effet été fermés contre Angers le 27 septembre. L'OM a également été sanctionné d'un match à huis clos total avec sursis et de 40 000 euros d'amende.

Vous êtes à nouveau en ligne