Huit raisons de se désintéresser du Ballon d'Or

Lionel Messi reçoit le Ballon d\'or, devant ses coéquipiers Iniesta (à gauche) et Xavi (à droite), le 12 janvier 2011.
Lionel Messi reçoit le Ballon d'or, devant ses coéquipiers Iniesta (à gauche) et Xavi (à droite), le 12 janvier 2011. (David Ramos / Getty Images)

On vous a épargné les dix autres qu'on avait en réserve.

Si le tournoi de bridge de votre club se déroule lundi 9 janvier 2012 au soir, soit en même temps que la remise du Ballon d'Or, dont la sélection a été dévoilée mardi 1er novembre, vous pouvez tranquillement commencer à vous chercher un partenaire.

FTVi vous donne huit bonnes raisons de vous désintéresser totalement de l'événement.

1. Lionel Messi va encore être sacré. C'est logique, c'est mathématique. Il n'y a même pas de suspense.

2. Le Ballon d'Or récompense le meilleur joueur "sur Playstation". On oublie gardiens et défenseurs, ces empêcheurs de marquer des buts en rond, et on mise tout sur l'attaque. C'est un des travers de ce trophée depuis sa création : un seul gardien a été récompensé, l'immense Lev Yachine en 1963, et une poignée seulement de défenseurs (Beckenbauer, Sammer, Cannavaro).

Cette année, ça va donc se jouer entre Cristiano Ronaldo, le type qui marque plus d'un but par match, et Messi, l'autre type qui marque plus d'un but par match. Même si les buts de Messi sont généralement plus spectaculaires que ceux de Ronaldo.

3. Le nouveau mode de sélection. Désormais, un enfant de huit ans peut deviner le palmarès. Avant, c'était la rédaction de France Football qui sélectionnait cinquante joueurs, en prenant bien soin d'inclure des sportifs de tous les continents.

Désormais, la sélection a été rabotée à vingt-trois, et la seule audace est la présence de Neymar, l'attaquant du club brésilien de Santos à la coiffure… spéciale, qui va signer l'an prochain en Espagne.

4. On ne parle même pas du mode de scrutin. Quand c'étaient les journalistes de plusieurs pays qui votaient, on pouvait avoir des surprises. Maintenant que ce sont les joueurs et les sélectionneurs qui trustent les deux-tiers des voix, c'est un concours de conformisme. 

5. Parce c'est un scandale d'oublier Robin Van Persie, qui marque un but par match avec Arsenal depuis janvier. Mais aussi Falcao et Hulk, qui ont porté à bout de bras le FC Porto à la victoire en Ligue Europa, et pire, tous les joueurs du championnat italien

6. Sélectionner 13 joueurs sur 23 jouant au Real Madrid et à Barcelone, ça va bien cinq minutes. 

7. Parce qu'un joueur français a beaucoup plus de chances de remporter le Ballon de Plomb. 

8. Intéressez-vous plutôt au Ballon d'Or féminin. Entre la talentueuse gardienne Hope Solo, qui brille aussi sur la piste du Danse avec les Stars américain et pose nue pour ESPN, la Japonaise championne du monde Homare Sawa, et la Brésilienne Marta (meilleure joueuse de l'histoire du foot féminin, mais qui a loupé son Mondial), notre cœur balance.

Vous êtes à nouveau en ligne