PSG/Qatar : des liaisons dangereuses ?

FRANCE 2

Selon les révélations de "Mediapart" dans un article paru le 2 novembre, le Paris Saint-Germain aurait bénéficié de contrats largement surévalués de la part du Qatar.

Existe-t-il un système de contrats surévalués pour gonfler artificiellement le budget du club ? C’est ce qu'affirme Mediapart dans un article paru vendredi 2novembre à 18 heures. Le but étant de pouvoir dépenser sans compter et payer le prix fort pour des joueurs comme Neymar ou Mbappé. Mais le club respecte-t-il, dans ce cas, le fair-play financier ? Cette règle imposée par l'UEFA a été mise en place en 2010 pour éviter qu'un club s'endette trop lourdement : un club ne peut dépenser plus que ce qu'il gagne, mais un léger déficit est autorisé. Le PSG aurait contourné la règle en signant un contrat mirobolant avec l'office du tourisme du Qatar, 215 millions d'euros par an sur cinq ans.

Un contrat surévalué ?

L'UEFA s'étonne de ce montant et demande deux audits. "Les experts évaluent le contrat entre 123 000 et 3 millions d'euros, soit 1 700 fois moins", indique l'un des auteurs de l'enquête de Mediapart, Yann Philippin, qui explique également que le Qatar ne bénéficie de presque rien en échange. Pour le PSG, le montant est justifié, car il permet au Qatar de valoriser son image de marque en Europe grâce au football. À deux reprises, le contrat a été dévalorisé par l'UEFA. Mais les sanctions étaient-elles à la hauteur ? L'institution se refuse pour l'instant à tout commentaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne