Football : la Chine accueille le Trophée des Champions PSG-Guingamp

(Zlatan Ibrahimovic, la star du Paris Saint-Germain © ALEKSANDAR PLAVEVSKI/SIPA)

Le football français se délocalise en Chine le temps d'un match, pour le Trophée des Champions entre Guingamp et le PSG, qui termine une lucrative tournée en Asie. Si l'intérêt sportif de ce match lointain, à une semaine de la reprise en Ligue 1, peut être mis en doute, l'aspect financier, pour la Ligue de football professionnel comme pour le PSG, est bien plus attractif.

Ce n'est pas la ligne la plus brillante d'un palmarès, mais c'est une ligne quand même. Depuis plusieurs années, les clubs de Ligue 1 ont appris à ne pas négliger le traditionnel Trophée des Champions. Après des "virées" en Amérique du Nord et en Afrique ces dernières, la compétition qui précède d'une semaine l'ouverture du championnat fait cette année escale en Chine, à Pékin.

Face à face, deux équipes que tout oppose, et l'expression n'est pas galvaudée. D'un côté le Paris Saint-Germain et ses stars emmenées par Zlatan Ibrahimovic, double champion de France en titre. De l'autre, le symbole du football des campagnes, l'En Avant Guingamp, et son titre inattendu de vainqueur de la Coupe de France. Deux équipes différentes, mais qui auront le même objectif : lancer leur saison sur les meilleures bases. Pour la Ligue de football professionnel (LFP), ce match pékinois remplit bien d'autres objectifs...

Le football français s'exporte en Chine pour la première fois : le reportage de Bruno Salomon
--'--
--'--

Un marché à conquérir

Comme chaque année, le Trophée des Champions délocalisé à l'étranger est l'occasion d'une grande opération de promotion de la Ligue 1, et du football français en général. Après une Coupe du Monde durant laquelle les Bleus ont séduit les observateurs, il faut battre le fer tant qu'il est chaud, peuvent se dire les dirigeants de la LFP, Frédéric Thiriez en tête. Surtout que le pays choisi, la Chine, est un marché potentiellement formidable en termes de merchandising et de droits télévisuels.

Pour ce faire, la LFP a misé principalement sur le Paris Saint-Germain, débarqué en Asie il y a plusieurs jours, et qui a enchaîné les opérations promotionnelles à Hong Kong, lors d'une lucrative tournée. Privé de certaines stars, comme Thiago Silva, la recrue David Luiz, Blaise Matuidi ou encore Ezequiel Lavezzi, le club parisien peut compter sur une tête de pont en or : le Suédois Zlatan Ibrahimovic. Il peut vérifier un peu plus à chaque sortie que sa cote de popularité est au beau fixe aux quatre coins du globe. Pas négligeable pour, par exemple, fonder de nouveaux partenariats avec des acteurs économiques florissants. Et sinon, il y a aussi un match de football en compétition officielle à disputer ; ce sera à 14 heures ce samedi au Workers' Stadium de Pékin.

Vous êtes à nouveau en ligne