Foot : une chaîne de télé italienne congédie en direct un consultant après ses propos racistes sur le joueur Romelu Lukaku

L\'attaquant de l\'Inter Milan Romelu Lukaku, le 14 septembre 2019, lors d\'un match contre Udinese.
L'attaquant de l'Inter Milan Romelu Lukaku, le 14 septembre 2019, lors d'un match contre Udinese. (MIGUEL MEDINA / AFP)

La séquence a eu lieu, dimanche soir, sur la chaîne TopCalcio24 : Luciano Passirani a expliqué qu'il fallait "donner dix bananes à manger" à l'attaquant belge de l'Inter Milan. Le joueur avait déjà été pris pour cible par des cris de singe par des supporters de Cagliari.

Le footballeur Romelu Lukaku a de nouveau été la cible de propos racistes. Mais cette fois, ils ne sont pas venus des tribunes... mais d'un consultant sur un plateau de télévision. Après avoir vanté en direct le talent du nouvel attaquant de l'Inter Milan, dimanche 15 septembre, Luciano Passirani a déclaré sur la chaîne italienne TopCalcio24 que "le seul moyen" de stopper le joueur sur un terrain était de "lui donner dix bananes à manger".

Quelques minutes plus tard, le directeur de la chaîne est apparu en direct pour présenter ses excuses... et suspendre le consultant. "Monsieur Passirani a 80 ans et pour complimenter Lukaku, il a utilisé une métaphore raciste, a déclaré Fabio Ravezzani. C'était un terrible manque de discernement. Je ne peux pas tolérer ce genre de fautes, même momentanée."

Victime de cris de singe

Depuis son transfert en Italie cet été, le Belge a déjà été victime d'injures et de sifflets à caractère racistes dans les stades. Dimanche 1er septembre, des cris de singe ont été entendus au moment où l'ancien joueur de Manchester United s'apprêtait à tirer un penalty pour l'Inter Milan sur la pelouse de Cagliari. 

Le joueur avait réagi, en anglais, sur les réseaux sociaux en publiant un texte appelant les instances mondiales du football à agir pour éviter ce type de comportements. "Beaucoup de joueurs, le mois dernier, ont souffert d'injures racistes, écrit Romelu Lukaku. Ce fut mon cas hier. Le football est un jeu qui doit être accessible à tous et nous ne devrions accepter aucune forme de discrimination qui jetterait l'opprobre sur notre jeu." 

Vous êtes à nouveau en ligne